Quelques jours après la mort de Rayshard Brooks, un afro-américain tué suite à des coups de feu tirés par un policier d’Atlanta, ce dernier a été inculpé de meurtre.

Elément déclencheur d’une incroyable mobilisation aux Etats-Unis, la mort de George Floyd, tué lors d’un contrôle par un policier blanc à Minneapolis, a ravivé les tensions. Dans ce contexte déjà très tendu, un autre afro-américain, Rayshard Brooks, a lui été la victime d’un autre policier la semaine dernière à Atlanta lors d’un nouveau contrôle. Tandis que les 2 policiers présents sur la scène ont été licencié et que la cheffe de la police d’Atlanta a présenté sa démission dans la foulée, la justice a décidé d’inculper Garrett Rolfe, celui qui a tiré sur Rayshard Brooks, de meurtre. Le 2ème policier présent durant la scène a lui été inculpé pour agression et violation de sa prestation de serment puisqu’il s’était tenu debout sur Rayshard Brooks alors que celui-ci était blessé. Au total, ce sont 11 chefs d’accusation qui ont été retenus contre Rolfe parmi lesquelles celui de meurtre donc qui, dans l’Etat de Georgie, peut suffire à être condamné à la peine de mort.

À LIRE AUSSI: Derek Chauvin, l’assassin de George Floyd au tribunal : il risque 75 ans de prison

Une scène effrayante

Les images très choquantes de la vidéo surveillance avaient été rendu publique par la police elle-même, alors que la scène se déroulait le 12 juin dernier à Atlanta. Des employés de Wendy’s, célèbre fast food américain, appellent alors la police pour signaler une personne endormie dans sa voiture qui bloquait l’accès au drive du restaurant. Quand les forces de l’ordre arrivent sur place, ils découvrent le jeune homme, âgé de seulement 27 ans, alcoolisé. Si tout se passe d’abord dans le calme, la situation va ensuite dégénérer et une lutte démarre entre les policiers et Rayshard, qui finit par prendre le pistolet taser de l’un des policier avant de prendre la fuite en courant. Alors que le jeune homme a le dos tourné, Garrett Rolfe décide de lui tirer 2 balles dans le dos. Selon l’autopsie officielle, l’homme est mort de ses blessures. Lors d’une conférence de presse, Paul Howard, procureur du comté de Fulton a d’ailleurs déclaré que l’homme ne représentait plus une menace : “Nous avons conclu qu’au moment de sa mort, M.Brooks ne représentait une menace immédiate”. La date du procès des 2 policiers n’a cependant pas encore été donné…