Moha La Squale a été interpellé par 3 policiers cet après-midi alors qu’il se trouvait avec une jeune femme dans le 18ème arrondissement de Paris.

S’il n’a jamais caché son passé de vendeur de drogues et ses plusieurs passages en prison, Moha la Squale semblait avoir définitivement mis derrière lui ses ennuis avec les forces de l’ordre. Mais ce vendredi, plusieurs internautes dont le journaliste Taha Bouhafs ont affirmé, vidéos à l’appui, que le rappeur parisien avait été interpellé en début d’après-midi alors qu’il se trouvait dans le 18ème arrondissement de Paris, en compagnie d’une jeune femme. Tandis que cette dernière, en pleurs, tente de filmer la scène et va recevoir le coup de pied d’un policier au niveau du torse, on voit Moha, tentant de se débattre, être retenu par 3 policiers, dont l’un d’entre eux se trouve juste au dessus de lui. Tandis que certains auraient pu légitimement imaginer qu’il s’agissait du tournage d’un nouveau clip, la longueur et la violence de l’arrestation, ainsi que les témoignages des témoins et l’énervement du rappeur, suffisent à démontrer qu’il ne s’agit pas d’une scène.

Recherché pour un refus d’obtempérer

Si la principale vidéo montrant l’arrestation du rappeur est longue de près de 2 minutes 20, le contexte de cette interpellation très musclée reste encore flou. Néanmoins, Le Figaro a précisé quelques minutes après la diffusion des images que Moha La Squale faisait l’objet d’un mandat d’arrêt pour un refus d’obtempérer, et qu’il allait également faire face à des poursuites pour violence sur agent de la force publique, rébellion et plusieurs outrages. La jeune femme qui l’accompagnait a également été placé en garde à vue, pour violence sur agent de la force publique et entrave à l’action de la police cette fois.