Après sa garde à vue suite à son interpellation musclée de ce vendredi 19 juin, Moha La Squale va devoir passer devant le juge. La date a été fixée au début du mois de juillet…

“C’est Moha La Squale, l’équipe !” Moha La Squale, a été placé en garde à vue, ce vendredi, dans le 18ème arrondissement de Paris après un contrôle routier qui a mal tourné, et alors que les agents de police se sont aperçus que celui qu’ils contrôlaient faisait l’objet d’un mandat d’arrêt pour refus d’obtempérer. Après une arrestation plutôt agitée, pour refus d’obtempérer, violence sur agent de la force publique et rébellion, filmée par les passants et son amie qui l’accompagnait, le rappeur de 25 ans va maintenant devoir faire face à la justice. Notons que pendant que Mohamed Bellahmed, de son vrai nom, était maîtrisé par 3 policiers, après avoir pris la fuite à pied avant d’être rattrapée, le rappeur a eu la présence d’esprit de crier aux personnes qui le filmaient, qu’il ne pourrait certainement pas envoyer de nouvelle vidéo sur YouTube ce dimanche… De son côté, Elvira, la jeune femme qui l’accompagnait, a elle aussi été placée en garde à vue pour violence sur agent de la force publique et entrave à l’action de la police. Sa garde à vue a été levée ce samedi matin, et elle sera reconvoquée pour l’enquête qui la concerne…

elvira-instagram - reaction

À LIRE AUSSI: Moha La Squale interpellé par la police dans Paris [Vidéo]

Rendez-vous devant le juge

Tandis que cette interpellation intervient en plein débat sur les violences policières et les méthodes d’intervention, et notamment de neutralisation des fauteurs de troubles, Moha La Squale a appris ce samedi 20 juin qu’il était placé sous contrôle judiciaire, et qu’il sera jugé le 9 juillet. Il a donc été libéré ce samedi au matin, quand sa garde à vue été levée, après avoir été présenté à un juge qui lui a remis sa convocation devant le tribunal. Le Juge des Libertés et de la détention (JLD), lui a ensuite signalé sa remise en liberté sous contrôle judiciaire. L’artiste du quartier de La Banane à Paris a fait savoir qu’il était libre sur ses réseaux en publiant une photo avec son avocate Me Elise Arfi…

View this post on Instagram

Merci maitres et les filles ❤️

A post shared by Mohalasquale (@mohalasquale) on

Convoqué au Palais de justice de Paris le 9 juillet, Moha La Squale devra répondre des 3 infractions citées ci-dessus (refus d’obtempérer, violence sur agent de la force publique et rébellion), mais aussi pour une autre infraction datant de 2018, pour “conduite qui compromet la sécurité des usagers de la route ou trouble la tranquillité publique”. Et c’est pour cette dernière qu’il faisait l’objet d’un mandat de recherche, lorsqu’il a été contrôlé ce vendredi 19 juin. En effet, le 21 mai 2018, l’auteur de Bendero (en 2018) aurait refusé de répondre aux ordres des forces de l’ordre alors qu’il effectuait “un rodéo à moto dans le 20ème arrondissement…”. Selon des proches du dossier, il aurait “refusé d’obtempérer aux demandes de s’arrêter et manqué de percuter une fillette dans sa fuite”.