Sur Twitter, 2 femmes ont accusé Justin Bieber de les avoir violé, en 2014 et en 2015. L’artiste a rapidement tenu à démentir.

Déjà au coeur de nombreuses polémiques tout au long de sa carrière, Justin Bieber doit désormais faire face à des accusations de viols. 2 femmes ont en effet affirmé ce week-end sur Twitter avoir été victime d’agressions sexuelles, respectivement en 2014 et en 2015. La 1ère, prénommée Danielle -elle précise que son compte est anonyme-, affirme avoir rencontré le chanteur canadien (et sa compagne de l’époque Selena Gomez) en mars 2014, dans un restaurant de Houston, à l’occasion d’une soirée organisée par l’équipe de Bieber dans un restaurant. Tandis que ce dernier va, plus tard dans la soirée, interprété quelques uns de ces titres, une personne va approcher Danielle et ses amies afin de savoir “si elles voulaient attendre Justin”. Une approche qu’elle explique avoir eu du mal à comprendre, mais qu’elles vont finalement accepter, avant que Justin et un ami à lui ne viennent les chercher pour les emmener dans un hôtel non loin. C’est à ce moment que les 2 amis de Danielle vont suivre l’ami, pendant que Bieber va emmener cette dernière dans une autre chambre. Quelques minutes plus tard, il va l’embrasser tout en lui prenant son téléphone portable.

La suite, elle l’a raconte dans son témoignage, tout en précisant qu’elle possédait encore les photos mais ne les publieraient pas pour des raisons juridiques : “Nos petits baisers sont devenus une séance de préliminaires. Il m’avait poussée contre le lit au bout de dix minutes, s’est mis au-dessus de moi, a déboutonné mon jean, l’a enlevé et a commencé à chercher mes sous-vêtements avec ses doigts (…) Je lui ai dit que ça allait trop loin et que nous devrions arrêter parce que j’avais besoin de retrouver mes amies, parce que je me sentais coupable envers Selena. C’est là qu’il m’a dit : ‘Relax. Tout le monde va bien’. Il m’a ensuite retiré la culotte, a enlevé son pantalon, son caleçon, a tiré les draps pour les mettre sur nous. Son corps était sur le mien, peau contre peau. J’étais très mal à l’aise et j’ai eu du mal à respirer. Je lui ai dit de se retirer parce que je m’inquiétais vraiment pour mes amies, mais il était trop tard. Il m’a pénétré avant que j’aie pu ajouter quoi que ce soit. Il allait et venait à l’intérieur de moi. J’étais allongée, muette. Mon corps était inconscient”.

Peu de temps après, une autre jeune femme prénommée Kadi a elle aussi décidé de témoigner, ouvertement cette fois-ci. Elle explique avoir fait la connaissance de Bieber pendant une soirée à New York en mai 2015, après que l’un des gardes du corps du chanteur l’ait approché. Elle va alors rejoindre 8 fans (5 filles et 3 garçons) dans une chambre d’hôtel, avant que Justin Bieber n’arrive. Tandis qu’ils vont discuter un peu, la jeune femme va se rendre dans les toilettes et l’auteur de Yummy va la suivre avant de fermer la porte à clé : “Je suis allée aux toilettes et il m’a suivie, a fermé la porte à clé. Je lui ai demandé ce qu’il se passait et pourquoi il avait fermé la porte à clé, il m’a répondu qu’il allait me dire pourquoi. Il a commencé à m’embrasser, à me toucher le corps et à me caresser. Je lui ai dit d’arrêter, que je ne pouvais pas avoir de rapport avant le mariage. Il m’a poussée contre le lit et s’est mis sur moi et m’a pénétrée (…). Je l’ai repoussé en frappant entre ses jambes et je suis sortie en courant”. Une histoire qu’elle dit ne pas avoir raconté sur les conseils de sa soeur et par peur de déshonorer sa famille, mais que certains ont déjà commencé à contester sur les réseaux sociaux, en raison, selon certains, de dates incohérentes notamment.

Bieber tente de se justifier

Face à la polémique, Justin Bieber a choisi de prendre la parole afin de se défendre et de réfuter ces accusations. Expliquant à travers plusieurs messages publiés sur Twitter qu’il porterait plainte, il affirme n’avoir rien a se reprocher et avoir des témoignages pouvant lui permettre de prouver ses dires, notamment celui de Selena Gomez. Il affirme également n’avoir jamais résidé dans l’hôtel où il notamment accusé d’avoir agi. Reste désormais à voir quel tournant judiciaire prendre cette affaire…

“Dans les dernières 24 heures, un nouveau profil sur Twitter est apparu et raconte une histoire dans laquelle j’aurais impliqué dans un abus sexuel le 9 mars 2014 à Austin, au Texas, à l’hôtel Four Seasons. Je veux être clair. Ce n’est pas vrai. En fait, je vais rapidement vous démontrer que je n’y étais pas

“Ces photos me montrent clairement sur scène avec mon assistant et l’autre avec tout le monde dans les rues d’Austin

“De plus, le 9, nous étions avec Selena et nos amis dans un Airbnb et le 10, à Westin parce que notre reservation à LÀ Quinta et pas aux Four Seasons n’était pas bonne. Voici les factures pour les hôtels le 10.”