Quelques jours après la sortie, post-confinement, du nouvel album de JuL, La Machine, les 1ers chiffres de ventes ont été révélés…

Alors que l’industrie de la musique est encore perturbée par la pandémie de Coronavirus qui sévit depuis le début de l’année, après l’album Mistral de Soso Maness, puis les rééditions d’Hatik et Bosh, JuL fait partie des artistes à s’être lancé en sortant un projet post-confinement, en pleine récession. Après avoir teasé la sortie de son 13ème album studio (le 20ème tout confondu), La machine, en postant ici et là des extraits, ou en faisant participer sa team à la création de la cover, le Marseillais de 30 ans livrait son opus ce vendredi 19 juin, 2 jours avant la Fête de la musique, pour laquelle il a encore innové en proposant un concert d’une heure sur YouTube. Mais crise sanitaire ou pas, baisse de la consommation de streaming ou pas, un taux de chômage en hausse ou pas, manifestation contre le racisme et les violences policières ou pas, JuL fait encore figure d’ovni en établissant des records de ventes. En seulement 4 jours de présence dans les bacs et sur les plateformes de streaming, le rappeur D’or & de Platine affiche déjà un total de 26 109 ventes. Un score en mid-week qui se répartit ainsi : 13 850 ventes en streaming, 1 556 en digital et 10 703 en physique. Des chiffres qui annoncent un score conséquent en 1ère semaine d’exploitation, et qui risquent de le placer une nouvelle fois en 1ère position du Top Albums. Des ventes qu’il n’a pas tardé à commenter sur Instagram : merci a vous encore une fois 🙏🏼🙏🏼 inimaginable ce qu’il ce passe !!! vous me régalez je suis heureux grace a vous” !

À LIRE AUSSI: Jul dévoile La Machine, son nouveau double album [Sons]

Du rap et de la communication

Si JuL use à la perfection de ses réseaux pour annoncer ses projets et faire monter le buzz, il n’empêche que l’auteur de Dans ma paranoïa utilise des moyens de communication traditionnels autant qu’il tente de nouvelles expériences. Par exemple, et outre le concert YouTube de ce dimanche soir, un camion couvert d’écrans diffusant des vidéos de l’album et musique à fond circulait dans les rues de Marseille… Artiste français le plus prolifique tout genre confondu, JuL mérite largement ses surnoms d’Ovni ou de Machine, il expliquait d’ailleurs à l’antenne de Skyrock qu’il a enregistré jusqu’à 20 chansons en une journée pour ce double album. Il aurait même filmé toute la création de ce projet : et un documentaire pourrait voir le jour. De quoi amplement justifier son statut de plus grand vendeur du rap français.

À LIRE AUSSI: Comme prévu, Jul a donné un showcase sur YouTube [Vidéo]