50 Cent a annoncé que son grand ami Eminem pourrait lui aussi participer au projet posthume de Pop Smoke, du moins sur la deuxième partie de l’album du défunt rappeur de Brooklyn.

Rappeur, producteur, acteur ou encore businessman, 50 Cent pourrait également ajouter la fonction de recruteur sur son CV. Après avoir officialiser l’apparition de Roddy Ricch (et la sienne) sur un nouveau morceau de Pop Smoke, Fifty a révélé que Eminem pourrait être présent sur Shoot for the Stars, Aim for the Moon, l’album posthume de l’interprète de Dior. Questionné sur Instagram quant à une éventuelle apparition de Slim Shady sur ce projet qu’il produit, l’interprète de Many Men a répondu : “Peut-être sur la partie 2. Il faut que je l’appelle”. En prenant les rênes du projet prévu pour le 3 juillet 2020, “Mr Curtis Jackson” avait clairement affiché sa volonté d’y inviter de gros noms tels que Drake, Post Malone, Chris Brown ou Roddy Ricch, qui a donc répondu à l’appel.

Les albums posthumes, une grande tradition dans le rap US

Excitation et crainte sont souvent de mise chez les fans, à l’approche de la sortie de l’album qui succède à la mort de leur artiste favori. Les albums à titre posthume sont donc souvent à double tranchant du fait de leur capacité à sublimer la discographie d’un artiste ou, au contraire, de lui rendre un hommage des plus désastreux. Faisant partie intégrante de l’histoire du rap américain, certains d’entre-eux sont, à ce jour, considérés comme de grands classiques. On ne peut évidemment pas manquer de citer The Don Killuminati: The 7 Day Theory de 2Pac (quadruple disque de platine) et Life After Death de Notorious B.I.G (classé 476e meilleur album de tous les temps par Rolling Stones). Plus récemment, Skins de XXXTentacion s’est écoulé à 483 000 copies après 3 mois d’exploitation, Come Over When You’re Sober, Pt.2 de Lil Peep s’est, lui, vendu à 81 000 exemplaires une semaine suite à sa sortie. Si les chiffres ne sont évidemment pas un gage de qualité, il témoigne tout de même de l’influence qu’a pu avoir un artiste de son vivant. Bien que 2Pac et Biggie demeurent intouchables et incomparables, Pop Smoke aura bien marqué le rap de son empreinte en devenant l’une des figures emblématiques du mouvement drill. Sous la houlette de 50 Cent et avec plusieurs collaborations prestigieuses, Shoot for the Stars, Aim for the Moon pourrait bien entre par la grande porte dans le classement des meilleurs albums posthume du rap US.

À LIRE AUSSI: 50 Cent et Roddy Ricch sur le nouveau son de Pop Smoke