Après avoir été au cœur d’une vive polémique en étant accusée de racisme, Doja Cat revient sur le harcèlement qu’elle a subi…

Elle était au top. Son single Say So était un réel succès et était devenu la chanson par excellence des utilisateurs de TikTok. Une réussite portée à un niveau supérieur quand elle a invité Nicki Minaj pour le remix de la chanson. Ensemble, elles avaient obtenu la 1ère place du Billboard Hot 100 faisant d’elles, le 1er duo de rappeuse à atteindre cette, très convoitée, 1ère place. Mais à peine quelques jours après la polémique autour de Lana Del Ray, c’est Doja Cat qui a fini par être dans la tourmente. Et pour cause cette dernière était accusée de racisme. Des internautes ont réussi à retrouver des screens et des vidéos d’elle discutant sur le chatroom TinyChat avec des personnes d’ultra-droite, mais en plus de cela, 2 autres vidéos ont refait surface. Une chanson nommée Dindu Niffun au titre présumé raciste (il s’agit d’un mot péjoratif pour désigner des afro-américains ayant des problèmes avec la justice), mais également une autre séquences dans laquelle on la voyait se plaindre d’avoir des “4C hair” (cheveux 4C, une appellation pour désigner des cheveux crépus). Quelques jours plus tard, la chanteuse/rappeuse s’excusait sur les réseaux sociaux…

À LIRE AUSSI: Doja Cat tente de se rattraper et donne 100 000 dollars pour rendre justice à Breonna Taylor

Victime de harcèlement…

Comme à son habitude, c’est dans un live Instagram que la jeune femme est revenue sur la polémique pour parler de racisme. Elle y explique que détester sa propre couleur de peau était une pensée horrible. “Personne ne devrait se détester pour sa couleur de peau et personne ne devrait détester quelqu’un d’autre pour sa couleur de peau…” Elle continue en s’attaquant aux personnes qui viennent la critiquer sur ses réseaux sociaux et la harcèlent. Selon elle, les personnes qui la harcèlent sont juste des individus qui ont un complexe d’infériorité. Elle s’en prend à ceux qui au final critiquent indirectement ses “black features” (ses attributs venant de sa famille noire comme par exemple ses cheveux). Mais elle ne s’arrête pas là et explique qu’il est ridicule de penser qu’elle ait pu discuter avec des suprémacistes blancs car elle sait que ces personnes voudraient sa mort. Enfin, elle ajoute pour conclure que personne a de preuves concrètes qu’elle a eu des propos racistes car elle n’en a tout simplement jamais émis, et que les personnes croyants encore cela “font pitiés” ! En attendant, Doja Cat poursuit sa carrière en musique, et propose le clip de Like That avec Gucci Mane ce vendredi 26 juin. Un titre extrait de son album, Hot Pink.

Doja Cat feat. Gucci Mane – Like That :