Ça ne lui ressemble pas vraiment et pourtant, Eminem a tenu à présenter ses excuses publiquement après une punchline visant RevoltTV, chaîne de télévision appartenant à P.Diddy.

Fréquents dans le monde de la musique, les leaks semblent se multiplier ces derniers temps dans le rap américain. Après que 2 morceaux de Drake aient leaké la semaine dernière, Eminem en a également subi les frais. Ainsi, ce dernier a vu apparaître il y a quelques jours la première version du couplet de Bang, une collaboration entre lui et Conway the Machine sortie il y a plus de 1 an déjà. Dans cette partie, qui n’a finalement pas été retenue, Slim Shady s’attaquait entre autres (encore une fois) à Machine Gun Kelly, avec qui il est en clash depuis déjà quelques temps, mais aussi à Joe Budden, une histoire qui dure là aussi depuis un certain temps car le rappeur et journaliste avait largement critiqué les albums Revival et Kamikaze. Mais voilà, dans son couplet initial, Eminem s’attaque également à la chaine RevoltTV, détenue par P.Diddy, ce à quoi elle avait répondu par un très simple “Fuck you too @Eminem” sur Twitter. Les dirigeants de la chaîne s’étaient ensuite exprimés en mettant en avant le fait que c’était une chaîne afro-américaine, destinée aux afro-américains et qu’au vue de la situation actuelle, il y avait sans mieux à faire.

À LIRE AUSSI: Eminem : le couplet de Bang dans lequel il descend MGK et Joe Budden !

Eminem fait machine arrière

Si Eminem est un habitué des clashs depuis ses débuts, il ne s’est que très rarement excusé pour ses propos. Mais face à la réponse de RevoltTV, Eminem a décidé de rompre avec ses traditions via un communiqué sur Twitter, expliquant qu’il avait fait une erreur et l’avait d’ailleurs rapidement corrigé, tout en affirmant qu’un hack de WeTransfer était à l’origine de cette fuite : “Je suis d’accord avec Revolt… C’est une distraction inutile. Je n’ai jamais fait ce couplet pour qu’il soit entendu, j’étais chaud sur le moment puis j’ai réfléchi et j’ai décidé de le retirer. Des choses que j’avais pas l’intention de réaliser ont continué à fuiter après mon le piratage de mon Wetransfer. Je n’ai pas de problème avec Revolt… Et je serais même heureux d’avoir l’opportunité de travailler avec eux sur des choses positives”. Avec la tension actuelle aux Etats-Unis sur les questions raciales, on peut aisément comprendre pourquoi le rappeur a décidé de s’excuser. Tout est en tout cas bien qui finit bien, puisque même Joe Budden a affirmé ne pas tenir compte de ses propos qui n’auraient jamais dû être diffusés…