Au coeur des critiques après la diffusion de sa pochette de l’album posthume de Pop Smoke, Virgil Abloh a tenu à s’expliquer. 50 Cent, producteur exécutif du projet, s’est lui lâché en insultant le styliste sur Instagram. 

2020 n’est décidément pas l’année de Virgil Abloh. Après s’être fait descendre il y a peu sur les réseaux sociaux pour avoir effectué un don de 50 dollars au mouvement Black Lives Matter alors que sa fortune est estimée à plus de 20 millions de dollars, c’est maintenant la cover de l’album de Pop Smoke, dont il devait se charger, qui fait couler beaucoup d’encre. Tandis que Shoot for the Stars, Aim for the Moon est attendu ce vendredi, le label du défunt rappeur a révélé ce mardi la tracklist de l’opus, sur laquelle on retrouve notamment 50 Cent, Quavo, Roddy Ricch, Future ou Lil Baby, mais aussi la pochette réalisée par Virgil Abloh. Une réalisation qui a provoqué la déception et la colère des supporters de Pop Smoke, qui ont accusé le créateur d’Off-White d’avoir bâclé le travail alors que ce projet doit avant tout lui rendre hommages. Les critiques ont été si vives que le label de Pop Smoke a carrément décidé de faire machine arrière, annonçant que ses équipes allaient travailler sur une nouvelle pochette qui devrait être dévoilée d’ici peu.

À LIRE AUSSI: Pop Smoke : la cover ratée de Virgil Abloh fait réagir

50 Cent insulte Virgil Abloh…

Très impliqué dans la réalisation mais aussi la promotion de l’album sur les réseaux sociaux, l’interprète de Candy Shop ayant pu côtoyé Pop Smoke avant son décès, Fifty n’a pas hésité à se moquer du directeur artistique de LVMH, se questionnant d’abord sur l’auteur de cette cover (Mec, qui a fait cette cover?”) avant de carrément l’insulter (Ok, va te faire foutre Virgil”). Après avoir écrit ces commentaires, il ne s’est pas arrêté là en publiant un post dédié à cette polémique, expliquant qu’il appréciait le travail du directeur artistique de Louis Vuitton mais qu’il fallait tout refaire.

… qui tente de s’expliquer sur sa cover

Le principal intéressé ne s’est pas muré dans le silence bien longtemps. Ainsi, il a décidé de prendre la parole sur le processus de création de la pochette tant controversée :La dernière conversation que j’ai eu avec Pop Smoke était à propos de ce que nous allions faire dans le futur. Le cover de cet album était l’une des 5 choses dont nous avons parlé.” explique le DJ. Il continue en expliquant :il m’a expliqué que son histoire était comme une métaphore d’une rose et d’une épine grandissant dans son quartier en Canarsie, à Brooklyn. Pour ta mémoire. Je l’ai fini hier”. Pas sûr que cette justification ne suffise aux fans du rappeur…

virgil abloh