Alors que Gilbert Burns, qui devait initialement affronter ce week-end Kamaru Usman sur la Fight Island, a été testé positif au Covid-19, l’UFC a annoncé cette nuit que c’est Jorge Masvidal qui affrontera le Nigérian.

A quelques jours seulement de l’UFC 251, le 1er évènement de la fédération américaine de MMA qui se tiendra sur la Fight Island, une île au large d’Abu Dhabi transformée en bulle sanitaire afin de pouvoir organiser sereinement de nouveaux évènements, un gros changement a été officialisé durant la nuit. Alors que Kamaru Usman devait défendre ce samedi sa ceinture de champion de la catégorie des mi-moyens face au brésilien Gilbert Burns, ce dernier a été testé positif au Covid-19 tandis qu’il s’apprêtait à rejoindre le lieu du combat. Une nouvelle qui a évidemment provoqué de nombreuses réactions, à commencer par Colby Covington qui s’est dit prêt à le remplacer, Dana White et ses équipes ont misé sur un autre combattant, et pas des moindres, puisque c’est Jorge Masvidal qui affrontera finalement Usman. Testé négatif, le bad-boy floridien rejoindre Abu Dhabi dès demain afin de se préparer au mieux pour ce combat inespéré pour le titre suprême de la catégorie.

Une affiche de rêve

Si Colby Covington, qui apparaît mieux classé dans le ranking officiel de l’UFC, peut sans doute s’estimer lésé par ce choix de l’UFC, les fans sont eux ravis puisque Masvidal reste, à 35 ans, l’un des combattants les plus redoutables de la fédération. Toujours aussi hargneux et accrocheur, ancien adepte des combats de rues, il reste sur 3 victoires d’affilés, dont une sur Ben Askren grâce à un incroyable coup de pied qui mettra son adversaire KO en 5 secondes seulement ou face à Nate Diaz en novembre dernier, pour s’adjuger la ceinture symbolique du “Baddest Motherfucker”. Si Kamaru Usman reste donc le favori logique afin de conserver sa ceinture, la guerre s’annonce particulièrement rude samedi dans l’octogone…

À LIRE AUSSI: L’UFC 251 organisé sur une île d’Abou Dhabi