Propriétaire de l’enseigne Tati, le groupe GPG annoncé que l’historique point de vente situé sur le boulevard Barbes, dans le 18ème arrondissement de Paris, allait bientôt fermer.

Une page se tourne dans le 18ème arrondissement de la Capitale. Le magasin Tati du quartier de Barbes va en effet fermer ses portes dans très peu de temps. L’annonce a été faite, ce mardi 7 juillet, par Thierry Boukhari, le directeur général délégué du groupe GPG, propriétaire de l’enseigne. Ce dernier explique, par l’intermédiaire d’un communiqué, que le groupe a été fortement touché par la grève des transports ainsi que la crise sanitaire actuelle : “Le magasin a accusé une baisse de 60% de ses ventes entre 1er octobre 2019 et le 31 mai 2020 par rapport à la même période l’année précédente”, a-t-il précisé en promettant tout de même un accompagnement pour les 34 collaborateurs du magasin, dans le cadre d’un plan de sauvegarde de l’emploi. Il faut dire que l’entreprise, créée par Jules Ouaki, est sur une pente descendante depuis plusieurs années. En 2017, elle était mise en vente, puis placée en redressement judiciaire, avant d’être reprise par le groupe GPG sur décision du tribunal de commerce de Bobigny. Malgré un investissement de 150 millions d’euros en juin 2017, Tati ne retrouvera jamais sa superbe et les points de vente seront progressivement transformés en Gifi, autre enseigne propriété de GPG. “Tati Barbes” demeurait donc le dernier magasin de l’enseigne au logo rose, il ne sera plus dans quelques semaines.

Un lieu culte

Fondée en 1948, soit au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, Tati s’est aussitôt installé dans le quartier de Barbes, dans un premier temps au numéro 22 du boulevard de Rochechouart puis au désormais mythique numéro 4 du boulevard Barbes. Au fil des années, l’entreprise de vente de textile et de bazar bon marché s’est imposé comme une référence dans le genre, notamment pour les familles nombreuses. Son impact a même été d’ordre culturel, en atteste le clip Tonton Du Bled de 113 où l’on aperçoit Rim’k remplir sa fameuse Peugeot 504 de sacs roses estampillés Tati. Souvent représenté comme l’un des lieux les plus représentatifs de l’immigration en France, le magasin de Barbes fait presque office de monument historique pour plusieurs générations. La fermeture définitive du point de vente va, à coup sûr, laisser un grand vide dans le 18e arrondissement de Paris et son ciel, lorsque les quatre lettres de l’enseigne se scintilleront plus la nuit…

tati barbes nuit