Matignon a donc annoncé ce lundi 6 juillet la nouvelle composition du gouvernement. Un remaniement très controversé qui a fait réagir Angèle…

Après la démission d’Edouard Philippe le 3 juillet, c’est Jean Castex qui devenait Premier ministre et annonçait lundi 6 juillet la liste du nouveau gouvernement. Si quelques changements majeurs ont eu lieu, cela ne laisse pas pressentir du mieux et les réactions ont été plutôt mitigées. Si observateurs politiques et politiciens de tous bords s’affolent, ce ne sont pas les seuls puisque parmi les français et sur Twitter, la nomination de Gérald Darmanin (ancien lieutenant de Sarkozy) comme ministre de l’Intérieur fait grand bruit. Le successeur de Christophe Castaner est loin de faire l’unanimité, surtout envers les artistes féministes qui sont écœurées de cette annonce. La chanteuse belge Angèle et Camélia Jordana notamment se sont exprimées sur leurs compte Instagram respectifs. Angèle a reposté de nombreuses stories dont celles d’Anna Toumazoff, créatrice du hashtag #Ubercestover qui dénonce les violences sexuelles dans les Uber, ou encore les stories de la chanteuse Pomme. celle-ci dénonçait également certains propos d’Eric Dupond-Moretti, le nouveau garde des sceaux qui s’était distingué  pour ses positions défavorables aux mouvements libérateurs de paroles comme #metoo et #balancetonporc. Camélia Jordana de son côté s’indignait également sur sa story : “A quand un casier vierge obligatoire pour être nommé ministre de l’Intérieur de notre beau pays ?”, message accompagné du titre d’un article : “Gérald Darmanin nommé à l’intérieur malgré une plainte pour viol”, ce qu’elle commente : “c’est du jamais vu” ! Les 2 chanteuses n’hésitent pas à revendiquer leurs opinions engagées, elles s’étaient déjà exprimées sur le sujet des violences policières où les propos de Camélia Jordana avait offensé l’ancien ministre de l’Intérieur et avait suscité de nombreux commentaires.

angele

pomme

pomme

camelia

À LIRE AUSSI: Angèle soutient Camélia Jordana et dénonce la situation…

Un affront pour les féministes

Si Camélia Jordana et Angèle s’indignent su leurs réseaux, ce ne sont pas les seules. Les collectifs féministes ou encore certains élus ne comprennent pas cette nomination qui rappelle tristement l’histoire de Polanski durant les César. Pour rappel, Gérald Darmanin, ancien maire de Tourcoing avait été accusé de viol et d’abus de confiance par Sophie Patterson-Spatz. Cette dernière affirmait qu’elle aurait sollicité l’élu pour une affaire datant de 2004 et que celui-ci aurait accepté de l’aider en échange de faveurs sexuelles. Même tableau en 2016 où une habitante de Tourcoing portait plainte pour abus de faiblesse car l’actuel ministre de l’Intérieur aurait à nouveau demandé à avoir recours à des pratiques sexuelles en échange d’un logement…