Plusieurs supporters de la Fiorentina ont pris en grippe Franck Ribéry après ses propos suite à son cambriolage survenu ce dimanche. L’ancien munichois confiait ne plus se sentir en sécurité dans la capitale de la Toscane.

Cambriolé ce dimanche durant la victoire de son équipe sur la pelouse de Parme (2-1), Franck Ribéry avait aussitôt fait part de son indignation après avoir regagné son domicile florentin. En plus d’une vidéo montrant les dégâts causés par les malfrats, le natif de Boulogne-sur-Mer avait posté, sur Twitter, un communiqué dans lequel il témoignait de sa colère, de sa tristesse et d’un sentiment d’insécurité donnant naissance à une sérieuse réflexion quant à un éventuel départ de l’Italie. Si cette sortie lui a valu le soutien de nombreuses personnes, l’ancien joueur de l’Olympique de Marseille s’est également attiré les foudres de certains fans de la Fiorentina.

À LIRE AUSSI: Cambriolé, Franck Ribéry pense déjà à quitter l’Italie

Les Indipendenti voient rouge

Groupe de supporters de poids au sein de la communauté toscane, les Indipendenti n’ont pas tardé à réagir avec véhémence, par l’intermédiaire d’un communiqué publié lundi 6 juillet sur leur page Facebook : Nous comprenons le choc ressenti à cause de ce cambriolage mais nous avons du mal à comprendre tes propos. Dans ton communiqué tu parles Florence comme étant une ville où l’on ne se sent pas en sécurité. Tu rajoutes que ta femme et enfants étaient en sécurité à Munich, sans même parler du Medellin de l’époque de Pablo Escobar. Nous espérons que tu t’es mal exprimé étant donné que l’italien n’est pas ta langue maternelle, parce que quitter un club à cause d’un cambriolage ça ne tient pas la route. […] Tu as été accueilli comme un dieu et les gens ont continué de te traiter comme tel malgré ta saison compliquée dans laquelle tu as passé plus de temps à l’infirmerie que sur le terrain. Ce sont des propos mal venus, surtout pour un joueur qui a connu Istanbul et Marseille, et qui a en plus rencontré des soucis judiciaires pour fréquentations d’escorts-girl mineurs. […] Cher Franck, nous t’aimons, mais avant de faire passer Florence pour Medellin, lave-toi la bouche et écoute nous”. Face au tollé provoqué par ce post, les Indipendenti ont ensuite affirmé que leur pensée ne représentait en aucun cas celle de la Curva, des ultras ou de l’ensemble des supporters de la Viola. Le mal semble donc plus que jamais profond entre Franck Ribéry et la ville de Florence, moins d’un an après son arrivée…

Caro Franck, capiamo lo shock, capiamo la brutta sensazione di sentirsi violato nelle 4 mura domestiche, ma ci rimane…

Publiée par Indipendenti sur Lundi 6 juillet 2020

Il post di ieri su Ribery ha ricevuto un attenzione mediatica molto superiore a quella che ci saremo mai aspettati e nel…

Publiée par Indipendenti sur Mardi 7 juillet 2020