Dévoilant une partie de son programme présidentiel, Kanye West a clairement pris position contre l’avortement, mais aussi contre la vaccination.

Après l’annonce surprise de sa candidature aux prochaines Elections Présidentielles américaines de novembre, Kanye West a décidé d’évoquer certaines de ses convictions, qu’il souhaite porter et défendre lors du scrutin. Encouragé par Donald Trump, qui a qualifié sa candidature de “très intéressante” malgré que le rappeur ait affirmé ne plus le soutenir, Kanye West a ainsi affirmé être contre l’avortement mais aussi contre la vaccination, expliquant qu’il suivait “les paroles de la Bible”. Des propos très controversés tenus lors d’un entretien avec Forbes mais qui n’ont rien de très surprenant puisque Kanye a mis depuis de nombreux mois la religion au coeur de sa vie et de celle de sa famille.

À LIRE AUSSI: Donald Trump évoque enfin la candidature de Kanye West aux présidentielles américaines

Le Wakanda comme exemple

Toujours aussi surprenant, le rappeur et entrepreneur originaire de Chicago a notamment affirmé vouloir s’inspirer du film de Marvel, Black Panther, et du système existant au Royaume du Wakanda (“Je vais utiliser le cadre de Wakanda parce que c’est la meilleure explication de ce que notre groupe va ressentir à la Maison Blanche”). Enfin, Kanye a aussi donné sa vision du système politique américain, expliquant que les Etats-Unis devaient avoir un président “spécial” et adressant au passage un tacle à Joe Biden, candidat des démocrates : “Obama est spécial. Trump est spécial. On dit que Kanye West est spécial. Les États-Unis ont besoin de quelqu’un de spécial à leur tête. Bill Clinton? Spécial. Joe Biden n’est pas spécial (…) Dire que le vote noir est démocrate est une forme de racisme et de suprématie blanche”. Plus sérieux que jamais, Kanye risque donc à nouveau d’évoquer très rapidement ses solutions pour des Etats-Unis où la crise sociale et la contestation se poursuit…