Les agents du FBI aimeraient que les jurés dans l’affaire R.Kelly soient protégés car l’entourage du chanteur pourrait les menacer…

C’est une affaire qui dure depuis plusieurs années maintenant… Cela fait maintenant plus de 20 ans que l’interprète d’I Believe I Can Fly fait l’objet d’accusations graves, notamment de viols, d’agressions sexuelles, de pédophilie… Mais R.Kelly a aussi été convoqué devant la justice pour défaut de paiement de pensions alimentaires. Si au début des années 2000, il n’avait jamais été inquiété par la justice, les enquêtes ont été réouvertes après la diffusion d’un documentaire en 6 parties, nommé Surviving R.Kelly, dans lequel des jeunes femmes expliquent avoir été victimes du chanteur. L’intéressé lui, nie en bloque les accusations, et notamment dans une interview devenue virale où il s’énerve en s’exclamant que toutes ces accusations sont fausses. Aujourd’hui, son contrat avec sa maison de disques a été rompu et des plateformes comme Spotify ont tout simplement décidé de supprimer ses chansons de leurs playlists pour ne plus mettre l’artiste controversé en avant : R.Kelly, lui, est incarcéré alors que son procès est en cours…

kelly

À LIRE AUSSI: R. Kelly : l’une de ses ex-petites amies évoque son calvaire

Les jurés pourraient être en danger

Selon le média américain TMZ, le FBI souhaiterait que les jurés du procès de Robert Kelly, 53 ans, soient protégés durant toute la procédure, voire même, protégés par des officiers armés. Ils estiment que la team d’R.Kelly pourrait être amené à menacer les jurés. Il souhaite également qu’ils restent anonymes, que des informations du type lieu de résidence ou de travail ne soient pas divulgués. Il demande également que les jurés soient escortés et que pendant les pauses déjeuners, ils restent tous ensemble. Les fédéraux justifient cela par le fait que dans le passé, l’équipe du roi du R&B aurait déjà menacé des jurés dans d’autres affaires. Les officiers fédéraux ont par ailleurs déclaré : “Les mesures demandées sont nécessaires pour la sécurité des jurés et pour que l’affaire se passe bien”. Mais l’avocat d’R.Kelly ne l’entend pas de la même oreille. Pour lui, ne pas connaître l’identité des jurés ne serait pas équitable : “C’est absurde de pas savoir d’où ces personnes viennent […] ce sont des choses essentielles à comprendre, comment ils voient les choses […] Imaginez s’il y a un agent du FBI dans les jurés”. En attendant, par crainte du Coronavirus, le chanteur a demandé à plusieurs reprises de sortir de prison dans l’attente de son procès, demandes qui ont été rejetées. Il risque la prison à vie.