A 25 ans, MHD est toujours incarcéré après avoir été mis en examen pour “homicide volontaire”. Alors qu’une demande de libération a été déposée, le parquet de Paris a fait appel…

Toujours détenu à la prison de la Santé, à Paris, MHD s’était vu refuser sa demande de remise en liberté, sous condition, alors qu’il avait été affecté par le Coronavirus. En détention provisoire depuis un an et demi, le rappeur de la cité rouge dans le 19ème arrondissement de Paris a, à plusieurs reprises, demandé de pouvoir être remis en liberté en attendant son jugement. Mohamed Sylla dit MHD avait été placé en détention le 17 janvier 2019 après avoir été interpelé dans une affaire de règlement de comptes supposé entre bandes rivales, des 10ème et 19ème arrondissements, dans le nord-est parisien, et mis en examen pour “homicide volontaire”. Dans la nuit du 5 au 6 juillet 2018, Loïc K., 23 ans, avait été renversé par une véhicule, tabassé et blessé à l’arme blanche dans le 10ème arrondissement de Paname, puis laissé pour mort. Une scène filmée d’une fenêtre par un témoin. Dans cette affaire des témoins assurent avoir reconnu MHD sur place, lui affirme ne pas avoir participé aux faits. Le plus surprenant étant que le principal témoin ayant reconnu l’artiste parmi les agresseurs de la victime, a jusqu’ici pu éviter chacune des confrontations demandées par le rappeur…

À LIRE AUSSI: MHD : son avocate va encore demander sa remise en liberté

 

Bientôt libérable ?

Suite à la dernière demande de ses avocats pour que le Prince de l’Afro-Trap soit libéré sous contrôle judiciaire, une ordonnance pour qu’il soit remis en liberté très prochainement a été adoptée par un juge des libertés et de la détention (JLD) qui examinait, ce 7 juillet, la prolongation de sa détention provisoire. Une décision prise à l’encontre des réquisitions du parquet de Paris qui a décidé, dès ce mercredi 8 juillet, de faire appel de cette ordonnance. mhd libération

Le mandat de dépôt de MHD devant s’achever prochainement, 2 solutions s’offrent à l’auteur de la série des freestyles Afro-Trap qui l’ont fait connaître : il pourra être libéré si la chambre d’instruction de la cour d’appel de Paris rejette la demande du parquet d’un maintien en détention, ou si l’audience prévue pour statuer sur le cas du rappeur (dont la date n’est pas encore connue) devait se tenir après la fin du mandat de dépôt de l’artiste. Dans ces 2 cas, MHD serait remis en liberté, sous contrôle judiciaire en attendant le procès, mais si l’audience en appel a bien lieu avant la fin programmée de son mandat de dépôt et que la cour d’appel valide le recours du parquet, l’artiste devra rester derrière les barreaux

Dans cette affaire, MHD est défendu par défendu par Elise Arfi et Eric Dupont-Moretti, l’avocat aujourd’hui nommé ministre de la Justice…