Tandis que 4 hommes suspectés d’être impliqué dans l’assassinat de Pop Smoke ont été arrêtés la semaine dernière, les 2 plus âgés risqueraient la peine de mort.

Le rappeur, notamment connu pour avoir popularisé la drill à grande échelle, fait définitivement la une de l’actualité en ce moment. Ainsi, son album posthume, intitulé Shoot for the stars, Aim for the moon, sorti le 3 juillet, est entré directement à la 1ère place des charts aux Etats-Unis en s’écoulant à plus de 250 000 exemplaires. Une sacré performance qui a suivi une grosse polémique autour de la cover, censée être réalisée par Virgil Abloh mais qui a finalement provoqué de très nombreuses discussions, les internautes se moquant du travail du designer américain. Résultat, 50 Cent, producteur exécutif de l’album, a carrément insulté Virgil sur ses réseaux sociaux et c’est une autre pochette qui a été choisie. Néanmoins, si Pop Smoke fait encore parler, ce n’est pas pour son dernier album ou la future Version Deluxe qui devrait prochainement sortir…

À LIRE AUSSI: Pop Smoke : son album posthume N°1 au Billboard, et les critiques de 50 Cent

2 accusés risquent la peine capitale

La semaine dernière, les enquêteurs ont en effet annoncé l’arrestation de 4 personnes impliquées dans la mort de Pop Smoke, en l’occurence 2 adultes mais aussi 2 mineurs. Les premiers, Corey Walker (19 ans) et Keandre Rodgers (18 ans), ont été mis en examen pour meurtre incluant le fait que l’incident a eu lieu durant un cambriolage, tout en sachant qu’ils sont des membres de gang. Les 2 jeunes adultes pourraient ainsi être condamnés à la peine de mort ou à la prison à perpétuité sans possibilité de sortie, si les forces de l’ordre arrivent à prouver que le meurtre a bien eu lieu durant un cambriolage :Avec les circonstances spéciales, si le meurtre a eu lieu durant un vol ou un cambriolage, cela les rend éligibles à la peine de mort” a ainsi affirmé un porte-parole de la police de Los Angeles. Les 2 mineurs eux, seront jugés devant la cour juvénile et ont d’ores et déjà été mis en examen pour meurtre et vol. Les autorités ont expliqué que les 4 assaillants ne connaissaient pas Pop Smoke mais qu’ils avaient obtenu le lieu de sa localisation via les réseaux sociaux.

pop smoke