Après plus d’un an et demi d’incarcération, mais aussi d’un combat judiciaire important, MHD a été remis en liberté ce jeudi 16 juillet, sous contrôle judiciaire. 

L’affaire MHD vient de prendre un nouveau tournant. Tandis que le Prince de l’Afro-Trap était incarcéré depuis janvier 2019 à la Prison de la Santé, il a finalement retrouvé la liberté ce jeudi matin et a été placé sous contrôle judiciaire. La justice a donc finalement accepté de le voir sortir, en attendant la tenue d’un procès qui permettra d’établir sa culpabilité ou non. Si l’AFP a révélé il y a quelques minutes la nouvelle, une vidéo publiée sur Snapchat par le beatmaker DSK On The Beat a permis de confirmer l’information. Forcément, cette libération sous contrôle judiciaire interroge, notamment par son caractère soudain, et ce alors même que la justice s’était jusqu’ici opposée à ses précédentes demandes.

À LIRE AUSSI: MHD : sera-t-il libéré sous contrôle judiciaire ? Le parquet fait appel…

Quelques heures plus tard, de nouvelles vidéos rejoignaient les réseaux sociaux. Cette fois, on pouvait assister aux retrouvailles entre MHD et ses proches, entre la famille et les amis.

Une rixe mortelle à l’origine de sa chute

Sur un piédestal, la carrière de MHD va brusquement s’arrêter en janvier 2019, quand la police viendra l’arrêter avant qu’il soit placé en détention provisoire. Les enquêteurs lui reprochent ainsi d’avoir pris part à un passage à tabac sur fond de guerres entre quartiers parisiens. Dans la bagarre, un jeune homme, Loic K., âgé de 23 ans, sera violemment frappé après avoir été renversé par un véhicule appartenant à MHD. Des témoins avaient alors affirmé avoir reconnu le rappeur parisien quittant les lieux en courant grâce notamment à sa tenue, mais aussi la teinture blonde qu’il arborait à l’époque. Des éléments contestés par la défense de MHD, qui concède qu’il prêtait régulièrement son véhicule mais nie avoir été présent sur les lieux du crime. Des arguments défendus par l’avocate Elise Arfi mais aussi par un certain Eric Dupont-Moretti, impliqué depuis plusieurs mois dans la défense de MHD avant d’être nommé Ministre de la Justice il y a 2 semaines.