Malgré un retour réussi avec Jolie nana, Aya Nakamura a dû essuyer de vives critiques. Et c’est Sadek qui est venu la défendre… 

Plus de 10 millions de streams. C’est ce qu’a fait Aya Nakamura en à peine un week-end, après la sortie de son nouveau single Jolie Nana, et de son clip en partie tourné place le Vau, dans le quartier des Courtilles à Asnières. Carton plein pour la jeune maman, qui est devenue l’artiste française la plus streamée au monde, devant des artistes tels que PNLBooba ou même Offset avec plus de 13 millions d’auditeurs seulement sur Spotify. Un retour donc, très bien réussi pour la chanteuse, dont le dernier album Nakamura était sorti en 2018. Il avait déjà rencontré un franc succès, non seulement en France, mais également à l’échelle mondiale, où on a pu voir des célébrités internationales se déhancher sur Djadja comme Rihanna, Sam Smith ou encore Madonna, ou remixer ses hits comme Maluma. Malgré ce succès ou à cause de ce succès, ou plutôt des jaloux et des haineux, elle a toujours été la cible de critiques. Souvent par rapport à son tempérament, considéré comme assez difficile pour certains, mais également pour ses paroles, considérées – souvent par ceux même qui les chantonnent – trop légères. Avec l’arrivée de Jolie nana, ça ne s’est pas arrangé… 

aya nakamura

À LIRE AUSSI: Angèle, Aya Nakamura, Booba : les artistes les plus recherchés sur Google

Sadek prend sa défense

Une fois de plus, la chanteuse s’est donc faite attaquer. Sauf que cette fois-ci, ce n’est pas Matthieu Delormeau, mais un journaliste d’un autre genre qui en a après elle. Du nom de Jérôme de Verdière, il travaille à La Revue de Presse sur Paris Première et est auteur sur RTL. C’est sur Twitter, que ce grand défenseur de la langue de Molière a décidé de partager ce qu’il pensait de la chanteuse : “Je viens de lire les paroles de la dernière chanson d’Aya Nakamura A côté, David et Jonathan (Duo des années 80, Ndlr), c’était le frères Goncourt !, le tout suivi des paroles de Jolie nana. Et ce tweet (gratuit) a fait réagir… notamment Sadek. Celui qui est récemment devenu papa a décidé de défendre Aya Nakamura (dont il partage d’ailleurs le même label, Rec. 118, chez Warner Music). Il explique que la jeune femme n’a jamais eu la prétention de déclarer que ses paroles avaient une signification profonde, mais qu’à l’heure actuelle, elle “reste la chanteuse française la plus écoutée dans le monde. Il finit non sans humour par un : “Bonne journée chacal” suivi d’un emoji cœur. A bon entendeur !