Dans sa guerre contre l’application chinoise TikTok, Instagram aurait décidé d’aligner les billets afin de récupérer les créateurs de contenus présents sur la plateforme musicale.

Face à la concurrence de TikTok, qui est aujourd’hui l’application la plus téléchargée dans le monde, Facebook, propriétaire d’Instagram, a décidé de développer une nouvelle fonctionnalité baptisée “Les réels. Disponible uniquement en France, en Allemagne et au Brésil, celle-ci rappelle énormément son concurrent et les vidéos réalisables sur l’application chinoise semblent tout aussi facile à faire. Surtout, TikTok se retrouve aujourd’hui en mauvaise position après avoir été banni par l’Inde et avoir vu les Etats-Unis menacé d’en faire de même, craignant un espionnage massif commandé par la Chine, ce qui offre donc à Facebook une belle opportunité pour refaire son retard. Justement, dans les semaines à venir, les réels deviendront accesibles dans le pays de l’oncle Sam, là où se trouve évidemment le plus gros marché. Et l’application de photos et de vidéos rachetée par Mark Zuckerberg souhaite mettre toutes les chances de son côté, et est carrément prêt à aligner les billets… 

tiktok

Des milliers de dollars pour faire des réels

Ainsi, Facebook a récemment proposé à plusieurs grosses stars de TikTok de poster uniquement sur Instagram avec leur nouvelle fonctionnalité ou, à minima, de poster leur contenu d’abord sur leur plateforme. Bien sûr, ces demandes ont été formulées sous la forme de contrats rémunérés, à l’image ce qui avait été déjà fait dans le passé par la plateforme de streaming Mixer, qui avait déboursé des millions de dollars afin d’arracher quelques uns des plus gros streamers provenant de Twitch. Facebook offrirait ainsi des centaines de milliers de dollars pour que ces TikTokeurs utilisent désormais les réels, et encore plus pour ceux qui arrêteraient totalement d’utiliser TikTok. En réponse, les dirigeants de l’application chinoise aurait prévu un fond de 200 millions de dollars afin retenir ses talents. Mais ce fond à des conditions très strictes, comme  l’âge (il faut être majeur) ou encore la régularité à laquelle poste la personne. Cela semble donc léger face à ce que Facebook pourrait offrir afin récupérer des personnes comme Charlie D’Amelio ou encore Addison Rae

réels