Reconnu coupable de nombreux viols mais aussi d’actes de tortures et de séquestrations en mars dernier, le rappeur anglais Solo 45 a finalement été condamné à une peine de 24 ans de prison.

Sans surprise, Solo 45 passera un bon moment derrière les barreaux, et personne ne s’en plaindra. La justice britannique a condamné le rappeur à 24 années de prison après qu’il ait été reconnu coupable, en mars dernier, de 4 viols mais aussi, entre autres, d’actes de barbarie et de séquestrations. Au total, ce sont près de 30 chefs d’accusations, tous regroupés sur une période de 2 ans, qui ont poussé le tribunal de Bristol à rendre ce verdict, après avoir notamment eu accès à des vidéos filmées par Solo 45 en personne pendant ses actes. Dans l’une d’entre elles, les juges ont notamment pu voir l’une de ses victimes, en pleurs, crier à quel point elle le haïssait…

À LIRE AUSSI: Le rappeur britannique Solo 45 reconnu coupable du viol de 4 femmes

Inscrit à vie au fichier des délinquants sexuels

Ancien membre du collectif Boy Better Know, dont l’un des fondateurs n’est autre que Skepta, Solo 45 a de son côté affirmé que les femmes qui l’avaient accusé étaient consentante et qu’il s’agissait de jeux sexuels, ce qui n’a évidemment pas convaincu la justice. Il faut dire que les vidéos, mais surtout les témoignages des victimes sont accablants, toutes évoquant, outre les viols et les séquestrations, des séances de tortures, dans lesquelles il noyait et étouffait les jeunes femmes. Un tableau horrible et une condamnation qui n’a même pas été contestée par l’avocate du suspect, qui a simplement réclamé que son client ait le droit à un traitement adapté…