Comme ses équipes l’évoquent depuis plusieurs semaines, Donald Trump a confirmé ce vendredi son souhait d’agir rapidement afin d’interdire l’application aux Etats-Unis.

Soupçonnée par les Etats-Unis d’être utilisée à des fins d’espionnages par la Chine, TikTok devrait être très rapidement bannie par Donald Trump. Interrogé par la presse à la descente de son avion ce vendredi, le président américain a confirmé les propos de plusieurs membres de son équipe, qui avait évoqué il y a quelques semaines déjà l’idée de bannir l’application musicale : “En ce qui concerne TikTok, nous l’interdisons aux Etats-Unis”. Placée sous enquête du CFIUS, l’agence américaine ayant pour mission de s’assurer que les investissements étrangers ne présentent pas de risque pour la sécurité nationale, l’application américaine appartenant au groupe chinois ByteDance se retrouve dans une situation très compliquée puisqu’elle va donc voir l’un de ses marchés les plus importants lui fermer les portes, à l’image de ce qu’a décidé l’Inde depuis le 30 juin. Les déclarations récentes des dirigeants américains de TikTok, qui se sont largement défendus d’entretenir des relations avec la Chine, n’auront donc servi à rien…

À LIRE AUSSI: Les Etats-Unis prêts à interdire l’application TikTok ?

Microsoft très intéressé par un rachat de TikTok

Quelques heures avant cette déclaration, le Wall Street Journal et l’agence Bloomberg affirmait que Trump réfléchissait sérieusement à signer un décret officielle obligeant ByteDance à vendre l’application, avant d’opter finalement pour l’interdiction pure et simple. Désormais, seul un rachat total de TikTok par une entreprise américaine pourrait permettre à l’appli’ d’être de nouveau autorisée, et Microsoft se serait d’ores et déjà positionné dans ce sens. La guerre promet donc de continuer encore quelques semaines entre l’administration Trump, le réseau social américain et son propriétaire chinois…

À LIRE AUSSI: Instagram tente de s’offrir les stars de Tiktok