Jake Paul a vu sa maison californienne perquisitionnée par le FBI ce merci, dans le cadre d’une enquête portant sur des “allégations d’actes criminels” survenues en mai dans un centre commercial de l’Arizona.

Ces derniers mois ont décidément été agités pour le Youtubeur américain aux plus de 20 millions d’abonnés. Quelques jours après avoir fièrement officialisé un combat de boxe complètement loufoque contre l’ancien basketteur Nate Robinson, Jake a connu, ce mercredi, une émotion bien différente. Le FBI a en effet exécuté un mandat de perquisition dans son immense villa située à Calabasas, en Californie. Après avoir fouillé la maison de fond en comble, les autorités ont pu mettre le main sur plusieurs armes à feu, comme le montre des images diffusées par la télévision américaine. Pour rappel, la star du web avait été aperçu dans un centre commercial vandalisé en Arizona, en mai dernier, lors des d’une émeute en marge des manifestations succédant au décès de George Floyd. Il est accusé d’intrusion illégale et de rassemblement interdit, mais réfute quelconque implication dans des actes condamnables. D’autres perquisitions ont été menées en Californie et à Las Vegas, sans qu’aucune arrestations n’aient lieu, selon les dires d’une porte-parole du FBI. L’avocat du frère de Logan Paul a quant à lui assuré que son client allait coopérer pour faire avancer l’enquête.

La folie à l’état pur

Connu pour son côté déjanté et sulfureux, le jeune homme de 23 ans n’avait pas failli à sa réputation, en juillet dernier, en organisant une grande fête dans sa demeure de Calabasas, sans que la distanciation sociale et le port du masque ne soient respectés. Il s’était alors attiré les foudres de bon nombres de personnes dont la maire de la ville californienne, Alicia Weintraub, qui avait déclaré que les autorités imposeraient, de ce fait, une amende de 100 dollars aux personnes dépourvues de masques, tout en interdisant les rassemblements conséquents. Malgré les images équivoques, le célébrité dit avoir été accusée à tort…