Vainqueur face au Real Madrid, Manchester City s’est qualifié pour les quarts de finale de la Ligue des Champions. Malgré sa défaite, l’Olympique Lyonnais est parvenu à éliminer la Juventus hier soir. Le club italien a d’ailleurs licencié son coach Maurizio Sarri ce samedi.

Le spectacle était bel et bien au rendez-vous ce vendredi soir pour le retour de la Ligue des Champions. En bonne position après un aller qui l’avait vu s’imposer 1 à 0, l’Olympique Lyonnais est parvenu à se qualifier aux dépends de la Juventus, malgré sa défaite 2 buts à 1. Si Memphis Depay avait ouvert la marque sur pénalty en début de match (12ème), Cristiano Ronaldo aura donné des sueurs froides aux Rhodaniens, inscrivant un doublé (43ème sur pénalty, 60ème). Néanmoins, les Italiens n’auront jamais réussi à tromper une 3ème fois une défense lyonnais impressionnante de soliidité. Grâce à la règle du but à l’extérieur, les hommes de Rudi Garcia réalisent donc un authentique exploit face à l’un des favoris pour le titre suprême, bien que la situation de la Juve ne soit pas vraiment idéale.

Les quarts de finale s’annoncent malgré tout particulièrement compliqués, même si tous les rêves sont désormais permis, puisque les Lyonnais défieront Manchester City. Vainqueurs 2-1 sur la pelouse de Santiago Bernabeu à l’aller, en février, les hommes de Pep Guardiola ont vaincu sur le même score les Merengues, malgré un but de Karim Benzema. Après l’ouverture du score de Raheem Sterling (9ème) suivi par l’égalisation de l’ancien attaquant de l’OL (28ème), Raphaël Varane va malheureusement commettre une énorme erreur en remettant un ballon anodin dans les pieds de l’attaquant brésilien de City Gabriel Jesus, qui ne va pas trembler et va ainsi donner un avantage définitif à son club (68′). Après une fin de saison en fanfare en Liga, le Real a sans doute payé ces efforts et n’aura jamais réussi à revenir…

La Juventus vire Sarri

Conséquence directe de cette soirée européenne, la Juventus a annoncé ce samedi après-midi le licenciement de son coach Maurizio Sarri. Une décision attendue, d’autant que la presse italienne a plusieurs fois relayé les tensions existantes entre l’ancien entraîneur de Naples et de Chelsea et ses joueurs, notamment avec Paulo Dybala. Mauricio Pochettino serait ainsi la priorité des dirigeants turinois, mais le nom d’un certain Massimiliano Allegri, entraîneur des Bianconeri entre 2014 et 2019, est également cité…