Le champion du monde français Blaise Matuidi ne rentrerait pas dans les plans d’Andrea Pirlo, le nouvel entraîneur de la Juventus.

Le malheur des uns fait bien le bonheur des autres. Initialement nommé entraîneur des U23, Andrea Pirlo a finalement été promu à la tête de l’équipe première de Juventus ce samedi 8 août, quelques heures seulement après le licenciement de Maurizio Sarri, au lendemain de l’élimination en 1/8e de finale de la Ligue des Champions face à l’Olympique Lyonnais. Un changement radical qui marque certainement le début d’une sérieuse refonte de l’effectif bianconero après cet énième échec européen. Venu pour donner un nouvel élan au club, le champion du monde 2006 est déjà en train de dessiner les contours de sa Juventus version 2020-2021. Le journal italien La Gazzetta Dello Sport affirme ainsi dans son édition du jour que l’ancien numéro 21 de la Vieille Dame voudrait rajeunir son équipe, et souhaiterait se débarrasser de joueurs tels que l’attaquant argentin Gonzalo Higuain, le champion du monde allemand Sami Khedira ou encore Blaise Matuidi. Arrivé dans le Piémont à l’été 2017 en provenance du PSG, l’infatigable milieu de terrain aurait même déjà trouvé un accord contractuel avec l’Inter Miami, la franchise MLS détenue par un certain David Beckham.

La Juve en quête d’un second souffle

Utilisé à 45 reprises lors de cet exercice 2019-2020, le champion du monde 2018 aura, au fil de la saison, perdu sa place de titulaire aux profits de son ancien coéquipier parisien Adrien Rabiot. S’il est souvent loué pour sa générosité et son abnégation, le natif de Toulouse n’en demeure pas moins pointé du doigt pour ses limites sur le plan technique. En proie à de gros soucis dans la construction du jeu, la Juventus se penche donc sur des milieux de terrain plus créatifs comme Jorginho (Chelsea) ou encore le prodige italien de Brescia Sandro Tonali, souvent comparé à… Andrea Pirlo. Ce dernier compte bien insuffler à une Juve bien morose l’élégance et la maestria qui ont fait sa légende en tant que joueur.

Ligue des Champions : Lyon et Manchester City qualifiés, la Juve vire son coach