Daniel Kaluuya va se glisser dans la peau de Fred Hampton, le célèbre militant noir des années 60.

Après avoir ému et tenu en haleine les spectateurs dans Queen & Slim aux côtés de Jodie Turner-Smith, Daniel Kaluuya semble de nouveau bien parti pour marquer les esprits. L’acteur britannique de 31 ans va ainsi endosser le rôle de Fred Hampton, le très célèbre militant afro-américain et président du Black Panther Party dans l’Etat de l’Illinois au cours des années 60. Prévu pour 2021, le film, intitulé Judas and the Black Messiah, sera réalisé par Shaka King et produit par Ryan Coogler, qui n’est autre que le réalisateur du fameux Black Panther, dans lequel Kaluuya interprète W’Baki. Le casting n’est quant à lui pas moins reluisant, avec la présence de Lakeith Stanfield (The Photograph), Ashton Sanders (Moonlight), ou encore celle du légendaire Martin Sheen, connu notamment pour son rôle dans Apocalypse Now de Francis Ford Coppola. Dévoilé jeudi dernier, le trailer du long-métrage tant attendu nous montre, d’une part, l’étendue du charisme et du talent d’orateur dont le leader noir était doté, mais également la volonté claire du FBI de le faire tomber.

“I am a revolutionary”

Le titre Judas and the Black Messiah (Judas et le Messie noir en français) ne pourrait être mieux trouvé compte tenu de l’aura d’Hampton et du rôle de William O’Neal dans sa chute puis son assassinat. Interprété par Lakeith Stanfield, ce dernier fut chargé d’infiltrer le Black Panther Party par le FBI, qui percevait l’activiste comme un dangereux extrémiste. Devenu proche du jeune leader charismatique, O’Neal le livrera aux autorités qui le tueront dans son appartement de Chicago, le 4 décembre 1969. Né le 30 aout 1948 à Summit (Illinois), Fredrick Allen Hampton se voulait révolutionnaire et le martelait sans cesse avec son fameux “I am a revolutionary”. A seulement 21 ans, il demeurait l’une grandes figures de la cause noire aux Etats-Unis.

fredhampton