Il y a quelques jours, la fille de Lauryn Hill, Selah Marley, racontait lors d’un live Instagram que sa mère la frappait… La chanteuse tente de se justifier. 

On bagne dans les histoires de famille, un peu glauque, en plein cas de violence parentale… La fille de Lauryn Hill, qu’elle a eu avec Rohan Marley (l’un des fils de Bob Marley), a décidé de prendre la parole sur les réseaux sociaux il y a quelques jours pour parler de l’éducation qu’elle a reçu de sa mère. Le moins, que l’on puisse dire, c’est que la chanteuse n’y est pas allée de main morte. En effet, selon Selah Marley, sa maman aurait usé pas mal de fois de la violence sur elle, et ses 5 frères et sœurs (le 6ème petit frère de Selah n’avait pas été reconnu par Rohan Marley). Elle dévoile qu’elle a aujourd’hui encore des traumatismes, et que c’est la seule chose qu’elle ait vraiment connu est : la violence. Elle va même encore plus loin, en comparant ça avec les violences subies par les noirs durant l’esclavage. Malgré tout, elle explique qu’elle n’en veut pas pour autant à sa mère : leur relation a aujourd’hui évolué, et sa mère a changé. Elle dit même que sa mère est “une femme merveilleuse”. Mais cela n’a pas empêché Lauryn Hill de répondre aux dires de sa fille…

À LIRE AUSSI: Lauryn Hill : sa fille l’accuse de l’avoir battu !

Lauryn Hill décide de répondre

C’est ce jeudi 13 août que la gagnante de 8 Grammys a décidé de répondre à ses allégations, et c’est sur Facebook qu’elle a choisi de le faire. “Selah a absolument tous les droits de s’exprimer. Je l’encourage même. Mais elle a également eu l’éducation qu’un enfant noir reçoit car nous sommes maintenu dans un standard différent”. La maman de Selah ne s’arrête pas là : “L’éducation qu’elle a vu, venait de l’œil d’un enfant qui n’avait pas de place pour se réconcilier avec moi en tant que mère, et moi en tant que figure publique. Ça m’a pris un certain moment avant de réaliser que mes enfants, et probablement tous les gens qui me connaissent, m’ont vu dans cette dualité”. Elle explique également que si elle a élevé ses enfants ainsi, c’était seulement dans le but de les protéger, et notamment de les protéger des médias. Elle poursuit en faisant références au jugement que le public va pouvoir porter à cet affaire en demandant à chacun de voir midi à sa porte, et de ne – tout simplement – pas critiquer l’éducation qu’elle a donné à ses enfants. Elle revient ensuite spécifiquement sur sa relation avec sa fille, comme pour conclure sur une note plus positive : “On est toutes les 2 en train d’apprendre”.

Uhhhh black people, what??? Selah has every right to express herself, I encourage it, but she also got the discipline…

Publiée par Ms. Lauryn Hill sur Jeudi 13 août 2020