Le célèbre humoriste, Kev Adams, aurait un cachet astronomique pour son rôle dans le film Les Nouvelles Aventures d’Aladin…

Considéré depuis de longues années comme l’humoriste préféré des plus jeunes, Kev Adams n’a pourtant pas blagué en ce qui concerne la négociation du montant de son cachet pour son rôle dans Les Nouvelles Aventures d’Aladin. Sorti en 2015, le film réalisé par Arthur Benzaquen aurait, selon L’Express, rapporté au comédien de 29 ans la coquette somme de 700 000 euros. Le quotidien Le Parisien évoque lui un pactole s’élevant à 1,5 millions d’euros. Face au succès du long-métrage en salles, l’acteur aurait, en effet, réussi à obtenir une somme bien plus importante que celle de départ. Malgré un accueil critique plutôt négatif, cette adaptation humoristique du célèbre conte arabo-perse a bel et bien trouvé son public puisqu’elle termina son exploitation de 12 semaines en salles avec un total de 4 439 602 entrées. Tourné notamment dans la ville marocaine de Ouarzazate pendant 2 mois et demi, Les Nouvelles Aventures d’Aladin doit en grande partie de son impressionnant. Aux côtés de Kev Adams, on retrouvait de nombreuses personnalités telles que Jean-Paul Rouve (Les Tuche), Michel Blanc (Les Bronzés), Eric Judor, La Fouine, Ramzy Bedia ou encore William Lebghil, compère de Kev Adams dans la série SODA. Pour accompagner la sortie du film, Kev Adams avait également rejoint, en tant que Mc, Black M sur le morceau Le prince Aladin

Black M feat. Kev Adams – Le prince Aladin :

Un 2ème opus largement décrié

Fort du succès du film, l’équipe remet le bleu de chauffe, en octobre 2018, pour un 2ème épisode baptisé Alad’2. Malgré un succès au box-office toujours présent (2 549 816 entrées), le long-métrage réalisé par Lionel Steketee est littéralement détruit par la critique, et ce en dépit de la présence de Jamel Debbouze. En plus de récolter la note moyenne de 1 sur Allocine, le film est considéré comme l’un des symboles du naufrage de la comédie française par Les Inrocks. Les critiques peu élogieuses ont même dépassé les frontières de l’Hexagone. Le média américain Hollywood Reporter décrivait le film comme “à peine regardable”, toute en qualifiant Kev Adams “simplement pas drôle”.

Alad’2 – La bande-annonce :