Le Paris Saint-Germain s’est incliné 1-0 face au Bayern Munich en finale de la Ligue des Champions. Le club bavarois remporte la 6e coupe aux grandes oreilles de leur histoire.

Dur, cruel, terrible. Les qualificatifs ne manquent pas pour décrire cette soirée lisboète du 23 aout. Au terme d’une rencontre très équilibrée, le club de la capitale s’est incliné sur le score de 1-0 face au Bayern Munich, en finale de la plus prestigieuse des compétitions européennes. Pour le rendez-vous le plus important de l’histoire du PSG, Thomas Tuchel alignait le même 11 de départ que lors de la facile victoire contre Leipzig en 1/4 de finale. Très entreprenants et présents au niveau du pressing, les parisiens sont passés proches de l’ouverture du score à plusieurs reprises en première mi-temps, notamment par l’intermédiaire de sa triplette d’attaquants. Parfaitement servi dans le dos de la défense bavaroise par Mbappé, Neymar bute sur un Manuel Neuer des grands soirs (18e minute). Dans la foulée de la tête de Lewandowski sur le poteau, Angel Di Maria manque le cadre sur une tentative du pied droit dans la surface de réparation (23e minute). En position idéal après un superbe échange avec Ander Herrera, Kylian Mbappé ne fait guère mieux qu’un timide plat du pied, sans danger pour le portier allemand (44e minute). Dès le retour des vestiaires, le match gagne en intensité et en agressivité. Plus pressants et juste techniquement, les bavarois finissent par trouver la faille à la 59eme minute par l’intermédiaire du français Kingsley Coman. Parfaitement trouvé au second poteau par Joshua Kimmich, le joueur formé au PSG trompe Keylor Navas d’un magnifique coup de tête.

Un parcours salué… et moqué

Paris joue alors son va-tout avec les rentrées de Verratti, Draxler, Kurzawa et Choupo-Moting. Malgré ça, le Bayern Munich s’accroche, résiste et brise le rêve parisien en remportant la 6eme Ligue des Champions de son histoire. Les larmes de Neymar au coup de sifflet traduisent parfaitement la douleur du peuple parisien. Les supporters n’en demeurent pas moins fiers du parcours exceptionnel de leurs hommes. Présent à l’Estadio da Luz, DJ Snake a déclaré sur Twitter après le coup de sifflet final: “Merci pour cette aventure, pour le bonheur que vous nous avez donné. Fier d’être Parisien. Félicitations au Bayern. On reviendra plus fort. Demain l’Europe sera rouge et bleu”. Le président Macron s’est également via le réseau social à l’oiseau bleu. “Félicitations au Bayern pour sa sixième Ligue des champions et au PSG pour son parcours exceptionnel. L’heure de la victoire viendra pour le football français. Une réaction qui contraste avec celle de Mohammed Henni. L’influenceur marseillais, vêtu de la tunique bavaroise, a repoussé les limites de la folie en mettant littéralement son téléviseur en feu pour célébrer la défaite parisienne…