Retenu depuis 5 mois au Paraguay avec son frère après avoir été arrêté en possession de faux passeports, Ronaldinho a été définitivement remis en liberté.

Il ne reviendra sans doute pas de si tôt au Paraguay. Après 5 mois très compliqués passés entre une prison où il a notamment gagné un tournoi entre prisonniers et une résidence surveillée dans un hôtel de luxe d’Asuncion, Ronaldinho va enfin pouvoir retrouver le Brésil. La justice paraguayenne a en effet accepté sa remise en liberté après une dernière audience retransmise à la télévision qui aura duré 3 heures et l’a vu être condamné à une amende de 90 000 dollars pour “dommage à la société”. Le juge en charge du dossier a également tenu à préciser que Ronaldinho pouvait désormais s’en aller, bien qu’une contrainte subsiste : “Il est libre de voyager dans le pays du monde qu’il voudra, mais il devra faire savoir s’il change d’adresse permanente” pendant une année.

2 ans avec sursis pour son frère

Egalement présent lors de l’audience, Roberto de Assis Moreira, frère de l’ancien Ballon d’Or, a lui écopé d’une amende de 110 000 dollars mais aussi d’une peine de 2 ans de prison avec sursis, avec obligation de se présenter tous les 4 mois devant un juge brésilien, et ce pendant 2 ans. La justice du Paraguay semble donc clairement convaincu que ce dernier a sciemment utilisé de faux passeports pour lui permettre, ainsi qu’à l’ancien joueur du PSG et du FC Barcelone, de rentrer sur le territoire alors que Ronaldinho devait présenter son nouveau livre le temps d’un week-end. Dans cette affaire, ce sont près de 18 personnes -policiers ou membres des services d’immigration- qui ont été arrêtées.

À LIRE AUSSI: Ronaldinho provisoirement libéré après 1 mois de prison !