Ce lundi 31 août, les 2 plus importantes villes des Emirats Arabes Unis ont été touchées par des explosions qui ont fait plusieurs victimes…

15 jours après l’annonce d’un accord de normalisation des rapports entre Israël et les Emirats arabes unis – l’accord Abraham dévoilé le 13 août par le président des États-Unis Donald Trump – qui a divisé le monde arabe, un 1er vol commercial a relié Tel Aviv à la capitale des Emirats, Abou Dhabi. L’avion de la compagnie israélienne El-Al transportait, entre autres, ce lundi 31 août une délégation américano-israélienne qui venait discuter du contenu de cet accord. Un fait historique, qui permet également de réduire de moitié le temps de trajet entre les 2 villes, d’autant que l’avion de la compagnie israélienne a pu survoler l’Arabie Saoudite. Une première, mais aussi tout un symbole même s’il s’agit avant tout d’une opération de communication politique plus qu’un vol “commercial”. D’ailleurs aucun autre vol n’est prévu pour le moment.

Des attentats ?

Au-delà du symbole et de l’opération marketing, s’il s’agit d’un fait historique qui est vu par une partie des observateurs comme une avancée géopolitique sans précédent, cet accord – qui devrait être signé dans 3 semaines – est perçu comme une provocation par d’autres qui voient d’un mauvais œil cette alliance avec Israël, notamment en plein conflit israélo-palestinien. C’est dans ce contexte que des explosions ont secoué la capitale émiratie, Abou Dhabi, et la ville ultramoderne et très prisée de Dubaï. Des explosions rapidement interprétées par certains comme des attentats en résonance à l’accord et à ce vol assuré par la compagnie El-Al, d’autant qu’elles se sont produites quelques heures avant l’atterrissage de l’avion à Abou Dhabi (vers 15h30 heure locale). Ce sont par ailleurs des symboles américains qui auraient été visés comme les fast-foods Hardee’s et KFC à Abou Dhabi (dans la rue Rashid Bin Saeed), où il y a eu quelques blessés, et un restaurant à Dubaï, où il y aurait un mort à déplorer, et des blessés. Si certaines sources évoquent elles le nombre de 3 décès (2 à Abou Dhabi et un à Dubaï), les autorités attribuent ces explosions à des fuites de gaz.

Dubaï :

Abu Dhabi :