Après une série disputée, les Los Angeles Clippers ont finalement éliminé les Dallas Mavericks et se sont qualifiés pour les demis-finale de la conférence Ouest, tandis que Utah et Denver s’affronteront dans un Game 7. Les Boston Celtics n’ont fait aucun cadeau aux champions en titre, les Toronto Raptors, en ouverture de leur série.

Entre les Clippers et les Mavericks, la guerre aura été rude mais Dallas n’a finalement pas réussi à éliminer le grand favori de la série. Après avoir triomphé il y a 2 jours (154-111), la franchise de Los Angeles a confirmé sa supériorité ce dimanche soir (111-97) grâce à un Kawhi Leonard encore et toujours en très grande forme (33 points, 14 rebonds, 7 passes décisives). Malgré le match héroïque de Luka Doncic (38 points, 9 rebonds, 9 passes), Dallas a très rapidement vu l’armada des Clippers prendre le dessus et n’a finalement jamais pu refaire son retard. Mais s’ils peuvent sortir déçus, les hommes de Rick Carlisle ont confirmé le potentiel énorme de cette équipe, qui devrait figurer parmi les grands favoris pour le titre ultime dans les prochaines saisons avec quelques bons renforts.

À LIRE AUSSI: NBA : les Lakers et les Bucks qualifiés, Houston humilie le Thunder

Folle depuis le début, la série entre le Jazz d’Utah et les Denver Nuggets va se terminer en beauté avec un Game 7 ce mardi. Menés 3-1 et au bord de l’élimination, la franchise du Colorado a finalement réussi à recoller cette nuit grâce à un Jamal Murray historique qui a une nouvelle inscrit plus de 40 points (50 cette nuit) et a permis à son équipe de s’imposer difficilement (119 à 107). Face au Canadien, Donovan Mitchell a tout tenté et a encore réussi une très grosse performance (44 points), insuffisante toutefois pour permettre à Utah de l’emporter. Bref, tout se jouera lors d’un match ultime qui promet du très grand spectacle…

Les Celtics commencent fort

Pour la 1ère rencontre des demis-finale de la conférence Est, Boston n’a laissé aucune chance à des Toronto Raptors particulièrement maladroits. Avec 4 joueurs au dessus des 15 points, les hommes de Brad Stevens ont dominé la rencontre de bout en bout jusqu’à s’imposer 112 à 94, bien loin de la rencontre serrée et acharnée que l’on attendait. Si rien n’est évidemment joué, les Celtics prennent donc un avantage psychologique important mais Toronto, dont la défense n’a pas aussi bien fonctionné que d’habitude, devrait revenir revanchard et gonflé à bloc pour la suite d’une série censée être somptueuse.