Dans une interview accordée au New York Times, 6ix9ine est revenu longuement sur ses différents démêlés avec la justice…

6ix9ine est excentrique, arrogant, insolent et il l’a encore prouvé. A l’aube de la sortie de son tout nouvel album, son 2ème, intitulé Tattle Tales, le sulfureux 6ix9ine a livré, au New York Times, sa 1ère interview depuis sa sortie de prison en avril 2020. Dans cet entretien paru ce mercredi, le rappeur de 24 ans a notamment évoqué la fameuse réputation de ‘snitch’ (de balance) dont il jouit, après avoir coopéré avec les autorités fédérales, en février, pour faire tomber le gang des Nine Trey Bloods. “Avant que j’enfreigne le street code, combien de fois a t-il été enfreint à mon encontre ? C’est une question d’honneur et de loyauté. Coucher avec la meuf de quelqu’un, kidnapper une personne, voler des centaines de milliers de dollars à des gens, essayer de les tuer, tout ça c’est considéré comme de l’honneur. Ça dit que “balancer c’est pas la rue”. Mais est-ce que la rue c’est profiter de l’un de tes potos ?”, a-t-il déclaré au quotidien, en tenant le même discours et affichant la même ligne de conduite que lors de son live Instagram après avoir retrouvé la liberté, et diffusé depuis sa résidence surveillée

À LIRE AUSSI: 6ix9ine annonce son nouvel album, Tattle Tales

Une analogie osée

Que serait une interview de Tekashi 69 sans une bonne déclaration controversée. Interrogé sur son affaire de détournement de mineur sur une jeune fille de 13 ans, le Mc, qui avait plaidé coupable en 2015 après la diffusion d’une vidéo, s’est d’abord justifié en expliquant qu’il se trouvait au mauvais endroit au mauvais moment et qu’il n’est en aucun cas comparable à Jeffrey Epstein, l’homme d’affaires accusé d’agressions sexuelles sur mineures décédé en prison. “Aucune célébrité donne autant à la communauté que moi”, ajoute t-il . “La société essaye de me pousser à me faire dire que je me déteste. Je ne détesterai jamais. J’aime toutes les étapes que j’ai traversées et je ne les échangerai pour rien au monde. Je ne regretterai jamais les leçons que la vie m’a apprises parce qu’elles ont fait de moi un animal, une bête. Je peux traverser toutes les épreuves”. Une confiance en soi assumée qui pousse même 6ix9ine à voir des similitudes entre lui un certain Tupac Shakur, qui fut condamné dans une affaire d’agression sexuelle en 1994. “2Pac a été condamné pour viol. Est-ce qu’il est adulé ou détesté ? Il est adulé. Quelle est la différence entre moi et Pac ? Je n’ai jamais été accusé de viol.” a t-il lâché. Immédiatement repris par l’interviewer qui lui soulignait que 2Pac était un rappeur bien plus multifacette que lui, il a répondu : “Donc t’es en train de me que Tupac à donner à la communauté à travers son art ? Tu mens. En, 2020 je dois alimenter ce qui es pertinent. Je dois alimenter la masse. Il n’y pas de différence entre moi et 2Pac”. Pas sûr que les fans de la légende du rap, disparue, prématurément soient de cet avis…

À LIRE AUSSI: 6ix9ine se moque de Lil Reese, qui le menace de mort