D’abord artiste solo puis en binôme avec Dadju dans The Shin Sekaï, Abou Tall sort aujourd’hui son 1er véritable opus, Ghetto Chic. Chronique d’une renaissance…

Originaire de la 9àme zone, cette portion de terre entre les 9ème et 18ème arrondissements de Paris où la Sexion d’Assaut a fait ses armes à coup de freestyles ravageurs, Abou Tall est tombé dans la marmite du rap tôt. Un parcours unique sur lequel il revient en longueur dans notre interview : Le jour où. Artiste solo, Abou s’est forgé une identité musicale aux côtés des grands noms de son coin, la Sexion d’Assaut et L’Institut, entre kickage et envolées mélodieuses. Sans détour, le Mc se souvient de cette décennie passée où, avec le Wati B, il a arpenté les scènes de France dans le sillon de la Sexion, Gims ou encore Black M en solo. Un début de carrière “à l’envers” mais “incroyable” – selon ses mots – pour ce jeune artiste qui évolue alors en binôme avec Dadju au sein du groupe The Shin Sekaï.

abou Tall_raprnb

À LIRE AUSSI: Abou Tall kicke tranquille sur un vélo en Maillot Jaune! [Clip]

L’enfant des Ghettos Chics

Tall revient également sur la 3ème partie de sa carrière, celle qu’il débute alors que Dadju et lui se lancent en solo et s’émancipent du Wati B. Vient alors l’heure de la remise en question pour Tall, à la fois musicalement et structurellement. Il monte son label Colombe Noire, et démarre une nouvelle aventure. Entre chant et rap, Tallovsky peaufine son style et pose les bases de ce qu’il appellera bientôt Ghetto Chic, son 1er opus. Accompagné de ses proches, Lefa, Lynda, Dadju ou encore S.Pri Noir tous en featuring sur le projet, il dévoile son univers, ses thèmes de prédilection comme l’amour, les femmes mais aussi quelques bons egotrips épicés. Musicalement, il donne la part belle à la chanson française avec notamment 2 hommages remarqués La clé et Je veux de toi, 2 tracks dans lesquelles il sample 2 monuments de la chanson française Nicole Croisille & Pierre Barouh, Un homme et une femme et Jacques Dutronc, J’aime les filles, une volonté qu’il explique dans cet entretien exclusif.

Interview – Le jour où :