Alors que la vidéo de son arrestation brutale a d’abord fait le tour des réseaux sociaux, l’information a été confirmée quelques heures après. Ademo a été interpellé et placé en garde à vue…

La moitié de PNL, Ademo a malheureusement goûté à la violence policière alors qu’il faisait face aux forces de l’ordre ce samedi après-midi à Paris, dans le quartier d’Alésia. Dans plusieurs vidéos publiées sur les réseaux sociaux ce 5 septembre, on a pu voir le rappeur de Corbeil-Essonnes faire face à un policier devant un café, avant que le ton monte, puis qu’il soit plaqué au sol assez violemment, et menotté par plusieurs policiers, puis embarqué dans un fourgon. Si la scène qui dure une dizaine de minutes est assez brutale, et que l’on peut entendre des témoins apporter leur soutien au Mc des Tarterêts en lâchant des “QLF” ici et là, l’artiste va, lui, devoir s’expliquer…

À LIRE AUSSI: PNL officialise le report de sa tournée et donne les nouvelles dates

Ademo en GAV

“J’me laisse faire pourquoi tu forces ? peut-on entendre crier Ademo alors qu’il est plaqué au sol, tandis qu’on entend les commentaires de stupéfaction des passants qui s’étonnent de la violence de la situation. Pour l’un d’entre eux, il s’agissait au départ d’un contrôle de routine, qui a donc dégénéré… notamment parce qu’Ademo aurait reproché à un des agents de police de ne pas porter de masque. Mais alors que dans un 1er temps, le doute sur l’identité de l’individu malmené par les forces de l’ordre a plané sur les réseaux, un communiqué de l’AFP est venue confirmer l’arrestation du rappeur. Et si pour le clip d’Au DD (plus de 157 millions de vues sur YouTube), le duo de PNL était monté en haut de la Tour Effeil située dans le 7ème arrondissement parisien, c’est dans un commissariat du 14ème arrondissement qu’Ademo a été conduit, et finalement placé en garde à vue pour “usage de stupéfiants”, “outrage” et “rébellion”.

Si à l’accoutumé, les 2 frangins de PNL se font très discrets, pratiquant une communication basée sur la rareté et la surprise, ces séquences vidéos qui rappellent celle de l’arrestation de Moha La Squale, il y a quelques mois, viennent quelque peu bouleverser leur modus operandi. Toutefois, on peut largement imaginer que cette épreuve inspirera quelques textes bien servis, avec tout le talent qu’on leur connaît, de leur prochains projets… Ademo, lui, peut déjà compter sur le soutien de leurs nombreux supporters et de la famille QLF !