Auteurs de leur 1ère sélection samedi face à l’Islande, Phil Foden et Mason Greenwood ont été exclus du rassemblement de l’Equipe national d’Angleterre pour avoir accueilli plusieurs filles dans leur chambre d’hôtel après la rencontre…

C’est ce qu’on appelle une “big mistake” dans la langue de Shakespeare. Auteurs de leur toute 1ère sélection ce samedi 5 septembre, lors de la victoire des Three Lions (1-0) en Islande pour la 1ère journée de la Ligue des Nations, Phil Foden et Mason Greenwood ont été exclus du rassemblement de l’Equipe d’Angleterre. La raison ? Une entorse aux stricts mesures de sécurité mises en place en raison de l’épidémie de Covid-19. Les 2 prodiges du football anglais ont bravé l’interdit en accueillant des filles dans leur chambre d’hôtel en Islande, après la rencontre de samedi. Visiblement prise via Snapchat par les filles en question, les images ont ensuite été diffusées par le média islandais DV. Interviewées par ce dernier, plusieurs des demoiselles présentes aux côtés des joueurs ont apporté quelques précisions quant à cette histoire pour le moins trouble. “On n’était pas du tout au courant des restrictions liées au Coronavirus, ils nous ont jamais dit qu’on ne pouvait pas prendre de photos”, a déclaré l’une d’entre elles. Sa compère souligne, elle, que les 2 gauchers ont bien été avertis de la circulation des photos par l’intermédiaire de message Snapchat qu’ils n’ont pas ouverts. Cette dernière ajoute qu’elle a entretenu “une relation de plusieurs jours” avec l’un des cracks. “La seule chose que je peux dire c’est que j’ai parlé avec l’un d’eux pendant quelques jours. Je ne peux pas dire où”, a-t-elle conclu.

Foden et Greenwood
Foden et Greenwood

De sérieuses retombées

Après avoir respectivement disputés 68 et 12 minutes sur le gazon islandais, Phil Foden et Mason Greenwood ne se déplaceront donc pas au Danemark pour affronter, mardi 8 septembre au soir, une sélection scandinave revancharde après la défaite subie samedi face à la Belgique sur le score de 2-0. Le génial milieu de terrain de Manchester City et le virevoltant ailier de Manchester United encourent une très lourde sanction de la Football Association, le pendant anglais de la FFF.