3 jours après que des jeunes femmes aient utilisé les réseaux pour accuser Moha La Squale de différents faits de violence et de menaces… La police ouvre maintenant une enquête !

Ce dimanche 6 septembre 2020, plusieurs jeunes femmes, dont Romy, Luna ou l’influenceuse sport Angie Maggie, entre autres, lançaient sur les réseaux sociaux des accusations lourdes contre le rappeur de 25 ans, un temps égérie de la marque Lacoste, pour des faits de violences sexuelles, séquestrations, coups et menaces, allant jusqu’à des menaces de morts. Des témoignages repris et soulignés par Lena Simonne, la célèbre petite amie de Roméo Elvis, qui se retrouve lui aussi accusé sur les réseaux, des mêmes types d’actes ! Le début d’un mouvement #MeToo à la française, et dédié au rap game local ? Les Mc’s qui ont des choses à se reprocher peuvent commencer à trembler ! Pour Moha La Squale, qui est sous le coup d’un contrôle judiciaire et en attente d’un procès (prévu en mars 2021) pour refus d’obtempérer, outrage et rébellion envers les forces de l’ordre en mai 2020, les choses se sont accélérées ce mardi 8 septembre. Au lendemain de cette salve d’accusations, le rappeur du quartier de la Banane dans le 20ème arrondissement parisien préférait annoncer, sans faire aucun commentaire sur la polémique naissante, la sortie de son 2ème album studio, intitulé L’apache, pour le 18 septembre.

À LIRE AUSSI: Moha La Squale accusé de viol, de séquestration et de violence sur les réseaux sociaux

Une enquête ouverte…