Le premier ministre canadien Justin Trudeau a annoncé, que son gouvernement fédéral allait investir jusqu’à 93 millions de dollars sur 4 ans pour venir en aide aux entrepreneurs noirs…

Supporting Black Entrepreneurs” (soutenir les entrepreneurs noirs), telle était la principale raison du passage de Justin Trudeau à Toronto (Canada), ce mercredi 9 septembre, dans les locaux de HXOUSE, société faisant du mentorat auprès de biznessmen et biznesswomen issus des minorités. Le premier ministre canadien a en effet annoncé que le gouvernement fédéral allait investir jusqu’à 93 millions de dollars (59,5 millions d’euros) sur 4 ans dans un programme totalisant 221 millions (141,4 millions d’euros) en partenariat avec des institutions financières, pour prêter main forte aux entrepreneurs noirs.La pandémie de COVID-19 a mis en évidence et exacerbé les obstacles systémiques auxquels sont confrontés les propriétaires de petites et moyennes entreprises et les entrepreneurs noirs au Canada”, a déclaré le gouvernement Trudeau par l’intermédiaire d’un communiqué. Cet argent permettra notamment aux Noirs à la tête de PME d’avoir accès à de la formation en gestion et planification financière ainsi que de bénéficier de prêts pour l’évolution de leurs entreprises.

À LIRE AUSSI: Bière au cannabis : au Canada, on est prêt pour la légalisation !

Un programme inédit au Canada

Au fil du temps, ce programme permettra de soutenir les entrepreneurs noirs et de créer de nouvelles opportunités pour les entreprises dirigées par des Noirs, pour qu’ils soient mieux positionnés en vue de la relance de notre économie”, a déclaré Justin Trudeau en personne. Le gouvernement effectuera donc prochainement un appel de propositions auprès des organisations noires afin qu’elles puissent donner leur aval pour la mise en place de ce programme inédit au Canada. Il prévoit également jusqu’à 33,3 millions (21,3 millions d’euros) dans le cadre du Fonds de prêts pour l’entrepreneuriat de la communauté. Ces prêts iront de 25 000 dollars (15 990 euros) à 250 000 dollars (159 870 euros) par société. Des capitaux supplémentaires s’élevant à 128 millions pourront être disponibles aux entrepreneurs noirs grâce à un partenariat entre le gouvernement et différentes banques. Une décision politique qui intervient à un moment où leurs voisins américains sont confrontés à une grave crise économique, sociale et politique, sur fond de racisme…