Menés 3-1 dans la série, les Denver Nuggets sont finalement parvenus à éliminer les Los Angeles Clippers, favoris pour le titre, au terme d’un Game 7 qu’ils ont largement dominé.

Si dans la conférence Est, le Miami Heat a réussi une performance XXL contre les Milwaukee Bucks, meilleure équipe NBA cette saison, les Denver Nuggets resteront à coup sûr comme l’équipe de ces Playoffs 2020. Il faut dire qu’au 1er tour, la franchise du Colorado était passée tout proche de la sortie, se retrouvant menée 3-1 face à une surprenante équipe du Utah Jazz avant de renverser la tendance au terme de matchs somptueux. Il était donc légitime d’imaginer Denver en grande difficulté face à des Los Angeles Clippers tout en maitrise qui venaient tout juste de sortir les Mavericks du prodige Luka Doncic. Et les choses semblaient d’ailleurs bien parties puisqu’après 4 matchs, la franchise californienne menait 3-1 face à des Nuggets en difficulté et qui paraissaient, comme au tour précédent, tout proche de la sortie. C’était sans compter sur le coaching du très sous-côté Mike Malone ainsi que sur son duo phare, Jamal Murray et Nikola Jokic…

À LIRE AUSSI: NBA : les Celtics écrasent Toronto, Dallas éliminé par les Clippers

Un scénario qui se répète

Comme les matchs précédents, les Clippers semblaient en grande forme en attaquant ce dernier match décisif, comptant jusqu’à 12 points d’avance au milieu du 2ème quart-temps. Pourtant, les Nuggets vont mettre leur machine en route avant la fin de la 1ère mi-temps, se retrouvant menés de seulement 2 points à la pause. Les choses vont alors largement pencher en faveur des outsiders qui, dès l’entame du 3ème quart-temps, vont prendre la tête pour ne plus jamais la lâcher. Pire, les coéquipiers d’un Jamal Murray en feu auteur de 40 points, 5 passes et 4 rebonds vont écraser leurs adversaires qui n’ont clairement pas pu compter sur leurs stars Kawhi Leonard-Paul George, auteur de 24 points à eux sur la rencontre mais qui ne vont pas inscrire un panier durant le 4ème quart-temps. Denver, qui peut aussi remercier son leader serbe Nikola Jokic en triple-double (16 points, 22 rebonds, 13 passes), va finalement s’imposer 104 à 89, éliminant l’une des trois équipes favorites pour le titre final, avec les Bucks et les Lakers. Ces derniers restent les seuls à pouvoir faire respecter la logique, mais au vu des différents scénarios dans les matchs, aucune surprise n’est à écarter…