D’après les informations de 20 Minutes, Lacoste aurait pris la décision de mettre fin à sa collaboration avec Moha La Squale et Roméo Elvis.

Les différentes polémiques auront donc eu raison de la patience de Lacoste. Il faut dire que la marque au crocodile, qui avait longtemps rejeté l’intérêt du rap -notamment à l’époque d’Arsenik-, a vu ses 2 égéries urbaines impliquées dans des affaires très graves. Les choses ont d’abord commencé avec Moha La Squale, accusé par une puis par plusieurs jeunes femmes de les avoir tour à tour violentées psychologiquement et physiquement, mais aussi violées, séquestrées ou encore tenté de les tuer. Des témoignages accablants qui ont poussé certaines -4 jusqu’à présent- à déposer plainte, permettant l’ouverture d’une enquête par la police judiciaire de Paris. Dans le même temps, Roméo Elvis, accusé par une femme de l’avoir agresser sexuellement, a lui reconnu les faits, affirmant avoir mal interprété ce qu’il pensait être une invitation. La victime, qui s’est aussi publiquement exprimée, a ainsi expliqué que le rappeur lui avait touché les fesses alors qu’elle se changeait dans la cabine d’essayage d’un magasin.

À LIRE AUSSI: Moha La Squale : une enquête ouverte après 3 dépôts de plainte pour violence

Une décision forte

Ainsi, d’après les informations de 20 Minutes, Lacoste aurait décidé, sans exprimer publiquement leur décision, de ne pas renouveler les contrats des 2 rappeurs. Une décision éthique et morale, justifiée en interne par l’impossibilité de cautionner de tels faits, qu’ils s’agissent du rappeur parisien ou du belge. Tandis que le 1er avait débuté son partenariat à l’été 2018, dévoilant depuis 2 collections, Roméo s’était lui engagé avec Lacoste l’année suivante et apparaissait ainsi comme visage principal da collection printemps/été 2020. Une aventure qui n’aura donc pas durer bien longtemps et pourrait donc clôturer l’aventure de Lacoste avec le rap francophone…

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Comment je pue de la gueule

Une publication partagée par Roméo Elvis (@elvis.romeo) le