Près de 2 ans et demi après le passage à tabac dont Lartiste avait été victime, des images témoignant de la violence de l’agression ont été dévoilées sur les réseaux sociaux…

En mai 2018, Lartiste publiait sur ses réseaux sociaux une photo laissant peu de doutes sur le fait qu’il avait été violemment agressé. Pourtant, malgré la publication rapide de ce cliché qui avait fait largement réagir et avait laissé place à de nombreux théories, l’interprète de Chocolat avait d’abord diffusé une vidéo sur Snapchat pour donner de ses nouvelles (rassuranets), puis avait attendu près d’une année avant de s’exprimer longuement sur les faits, à l’occasion de son passage dans le talk-show Le QG. Il expliquait alors que 8 hommes l’avaient attendu non loin de chez lui et l’avaient violemment frappé pour des raisons restées floues, mais dont il laisse entendre qu’il s’agit d’argent : “C’est des histoires de maraboutage, des histoires d’argent, ce sont des histoires qui vont vraiment loin où j’ai failli vraiment peut-être y laisser la vie dans ces conneries. Pour que les choses soient claires, ça représente des millions d’euros”.

À LIRE AUSSI: Lartiste raconte pour la 1ère fois son agression en mai 2018

Une séquence très violente

Quasiment 2 ans et demi après cette agression, l’insider KuntaKinté a révélé sur Instagram une courte séquence particulièrement violente capturée lors de ce passage à tabac. Très brève et particulièrement instable, la vidéo nous montre malgré tout un Lartiste très touché, saignant à plusieurs endroits et dans l’impossibilité de se défendre face au nombre de ses agresseurs. Une violence “gratuite” qui fait peur et permet de mieux comprendre les propos de l’artiste né au Maroc, qui affirmait avoir eu du mal à se relever de cet épisode. Néanmoins, celui qui a publié la vidéo laisse entendre en légende que de nouveaux éléments pourraient rapidement arriver, sans que l’on ne sache s’il agit par exemple de l’identité des agresseurs ou les raisons de cette bagarre…

À LIRE AUSSI: LARTISTE – Le jour où : L’autotune, Twitter, les trolls, son blase…