Accusée de violation de droits d’auteur après avoir repris un morceau de Tracy Chapman, Nicki Minaj a finalement été innocentée.

Win, win, win, win, f*ck everything else”, pourrait se revendiquer Nicki Minaj à la manière de Jay Rock. La rappeuse de 37 ans est en effet sortie victorieuse, ce mercredi 16 septembre, d’un procès contre Tracy Chapman. Poursuivie pour violation de droits d’auteur après avoir utilisé, sans en avoir demandé l’autorisation, le morceau Baby Can I Hold You de la légende de la folk pour son titre Sorry en featuring avec Nas, la native de Trinité-et-Tobago a finalement été innocentée par la juge Virginia A. Phillips, qui déclare qu’il s’agissait bien d’une “juste utilisation” de l’œuvre de la chanteuse et musicienne de 56 ans.Les artistes expérimentent généralement des œuvres avant de rechercher les licences auprès des titulaires de droits et les titulaires de droits demandent généralement à voir une œuvre proposée avant d’approuver une licence. Une décision déracinant ces pratiques courantes limiterait la créativité et étoufferait l’innovation au sein de l’industrie musicale”, a-t-elle justifié. 

Tracy Chapman – Baby Can I Hold You :

Une affaire pas totalement classée

Aussi saugrenu que cela puisse paraître, Nicki Minaj n’avait pas conscience de reprendre Tracy Chapman lors de la conception du morceau Sorry, qui devait figurer sur son album Queen (2018). En effet, cette dernière pensait faire une reprise de Sorry de Shelly Thunder, avant de se rendre compte que cette chanson était elle même une adaptation du titre de la chanteuse qui fut un temps considérée comme le pendant féminin et noire de Bob Dylan. Sondée par la Mc pour obtenir l’autorisation de mettre le son dans son album, Tracy Chapman avait refusé, en justifiant avoir une politique globale contre l’octroi d’une telle permission. Cette dernière avait d’ailleurs de nouveau manifesté son mécontentement lorsque le son de Nicki Minaj et Nas fut diffusé dans la célèbre émission de Funkmaster Flex, sur la radio HOT 97, et ce, alors même que le morceau n’était pas disponible sur les différentes plateformes de streaming. Un autre extrait avait également été diffusé dans l’émission The Breakfast Club, avant qu’il ne tourne largement sur la toile. Accusée par Tracy Chapman d’avoir volontairement divulgué la chanson à Flex, la rappeuse et son entourage ont catégoriquement nié. Aujourd’hui l’affaire reste encore irrésolue, et les avocats de Tracy Chapman persistent en souhaitant savoir qui a apporté le track, non autorisé, au Dj ! Un quiproquo qui se règlera dans les prochains mois devant un jury, a annoncé la juge…

Nicki Minaj feat. Nas – Sorry (version accélérée) :