Une importante opération visant à faire tomber les maillons forts du dark web a eu lieu en Europe et aux Etats-Unis. Cette dernière s’est soldée par 179 arrestations !

Face cachée de la toile, le dark web est une portion d’Internet à laquelle il est possible d’accéder uniquement grâce à l’aide d’un logiciel spécifique. S’il garantit l’anonymat et la protection des données, le “web sombre” constitue également un terrain propice à de nombreuses activités illicites. Drogues et stupéfiants, prostitution, armes à feu, tueurs à gage, etc. Ici les sites marchands foisonnent et le bizness y est souvent très fructueux. Partant de ce constat, les forces de l’ordre ont mis en place une opération mondiale afin de faire tomber les gros poissons du réseau. Selon l’agence européenne de police Europol, située à La Haye, aux Pays-Bas, 179 criminels présumés ont été arrêtés en Europe et aux Etats-Unis.

Des arrestations aux USA et dans toute l’Europe

Dans le détail, ce sont 119 personnes qui ont été arrêtées aux Etats-Unis, et 2 au Canada. De l’autre côté de l’Atlantique, on dénombre 42 arrestations en Allemagne, 8 aux Pays-Bas, 4 au Royaume-Uni, 2 en Autriche et 1 en Suède. D’après Europol, l’ensemble des suspects constituait un réseau d’activités illégales extrêmement important, livrant des milliers de produits illicites à travers le monde. Une opération plus que salutaire, puisqu’elle a permis la saisie de plus de 6,5 millions de dollars (5,5 millions d’euros) en espèces et en monnaie numérique, à l’instar du Bitcoin notamment.

À LIRE AUSSI: El Chapo : tout ce qu’il faut savoir du procès du baron mexicain de la drogue !

Des stupéfiants très puissants

Outre la soixantaine darmes à feu récupérées, on retrouve 500 kilos d’opiacés, comme le fentanyl, l’héroïne ou encore l’oxycode. Jeffrey Rosen, le vice-ministre américain de la justice déclare à ce propos : “Pour un nombre croissant de jeunes drogués, les opiacés ne sont plus achetés à des trafiquants locaux, mais à des revendeurs en ligne”, explique-t-il avant de poursuivre : Ces marchés du dark net gagnent en popularité à une vitesse inquiétante, et permettent aux trafiquants de drogue de faire ouvertement de la publicité et de prendre des commandes du monde entier”.

fentanyl
Le fentanyl est un opiacé extrêmement mortel.

Un message fort envoyé

Bien que cette opération serve avant tout à arrêter les cybercriminels qui sévissent au quotidien sur le dark net, elle a également l’avantage d’envoyer un message fort à ceux qui continuent leurs activités. Edvardas Sileris, chef du Centre européen de cybercriminalité d’Europol, s’est exprimé dans un communiqué de presse. “L’internet caché n’est plus caché et votre activité anonyme n’est pas anonyme. Les forces de l’ordre sont déterminées à traquer les criminels, peu importe où ils opèrent, que ce soit dans la rue ou derrière un écran d’ordinateur”, déclare-t-il. Pour rappel, le fentanyl, un opiacé 50 fois plus puissant que l’héroïne, est l’une des principales causes de mortalité aux Etats-Unis. Si sa consommation a commencé dans les années 1990, elle a depuis causé la mort de plus de 400 000 personnes en Amérique du Nord. Parmi eux, on compte quelques rappeurs dont Lil Peep en novembre 2017, ou encore Mac Miller en septembre 2018