Les avocats de Dr. Dre accusent Nicole Young, l’ex-femme du rappeur de détournements de fonds importants…

Le divorce entre Dr. Dre et son ex-femme connaît de nombreux rebondissements. Le dernier en date fait état de détournements de fonds conséquents. C’est en tout cas les accusations portées par les avocats de l’ex-membre des N.W.A à l’encontre de Nicole Young, âgée de 50 ans. D’après ces eux, elle aurait soustrait pas moins de 353 571 dollars d’un compte bancaire professionnel lié à leurs activités communes, et notamment autour du fameux studio d’enregistrement, Record One. Une copie d’un chèque rempli par Nicole Young à son propre ordre aurait même été dévoilé par les avocats du producteur et biznessman, en guise de preuve. En outre, elle aurait à nouveau retiré 31 457 dollars supplémentaires du compte bancaire du studio situé à Sherman Oaks (Los Angeles), Record One, 2 jours après que son autorisation sur les comptes ait été légalement supprimée selon des informations de TMZ. Partenaire de Dr. Dre dans la société qui gère le studio, Record One LLC, Larry Chatman a exigé que Nicole rende l’argent au plus tard le 29 septembre, sans quoi une action en justice serait ouverte contre elle. Mais les manigances, et coups bas, autour de leur patrimoine financier ne s’arrêtent pas là.

À LIRE AUSSI: Dr. Dre : en plein divorce, sa femme lui réclame 2 millions de dollars par mois !

Des droits sur The Chronic

Quelques jours auparavant, Nicole Young avait accusé Dr. Dre d’avoir secrètement transféré dans une nouvelle société de portefeuille la marque déposée : The Chronic, alors que cette dernière estime qu’il s’agit d’une propriété conjointe. La réponse de l’entourage du rappeur est cinglante. “C’est l’acte d’une femme désespérée qui a finalement réalisé que le contrat de mariage vêtu de fer qu’elle avait signé ne lui permettait pas de gagner à la loterie”, a déclaré un proche de Dre à TMZ. Dre aurait profité d’avoir mis Nicole (toujours selon elle) à la porte de leur domicile en avril 2020 pour opérer les transferts d’actions et démunir sa future ex-femme de ses parts. Marié depuis 1996 et parents de 2 enfants (un garçon, Truice, et une fille, Truly), le couple semble petit à petit se déchirer publiquement. Au début du mois de septembre, la femme de Dr. Dre avait fait parler d’elle en réclamant à son ex-mari 2 millions de dollars mensuels de pension alimentaire. Elle justifiait cette modique somme précisément, expliquant qu’au sein de cette enveloppe, 900 000 dollars seraient alloués aux loisirs, 135 000 dollars pour les vêtements, 100 000 dollars pour les prêts en cours ou encore 10 000 dollars pour ses frais de pressing et de ménage.

dre young nicole divorce

De supposées violences conjugales

Outre la demande de pension alimentaire, Nicole Young n’a pas hésité à exhiber en public un côté plus sombre de la face Dr. Dre : ces excès de violence. Si elle parle d’un personnage manipulateur, elle évoque également un épisode fâcheux à Malibu, où l’ancien membre de DeathRow Records serait sorti de ses gonds après une soirée arrosée. Il l’aurait notamment invité “à se faire foutre” avant de lui envoyer des messages “effrayants”, explique-t-elle. Ce n’est pas la 1ère fois que Dr. Dre défraie la “Chronic” pour ce genre de situations. Au début des années 90, il avait violemment agressé la journaliste Dee Barnes. En 2017, à l’occasion de The Defiant Ones, série diffusée sur Netflix, il revenait sur cet épisode fâcheux. “Quiconque lève la main sur une femme est un puta*n d’idiot. Il faut être un malade mental et j’étais un de ceux-là à l’époque. J’ai déconné, j’en ai payé le prix, je suis désolé.” Une chose est sûre, cette histoire de divorce est encore loin de nous avoir délivré tous ses secrets…

Dr. Dre feat. Snoop Doggy Dogg – Nuthin’ But A G Thang :