Alors que le tournage de la saison 5 de Gomorra devrait débuter prochainement, l’acteur Salvatore Esposito, qui joue le rôle de Gennaro, a confirmé qu’il s’agirait de l’ultime saison de la série.

Diffusée depuis 2014, Gomorra s’est définitivement imposé comme une série-phare sur le thème de la mafia. Saisissant de réalisme et inspiré par les écrits de Roberto Saviano -devenu l’ennemi numéro 1 du crime organisée en Italie- sur la Camorra, la mafia napolitaine, le show met en avant la cruauté mais aussi la domination de certains clans en Italie et dans le monde en suivant le parcours de la famille Savastano et de ses nombreux ennemis. Et si Gennaro, qui a pris la succession de son père, apparaissait dans une possession d’extrême faiblesse lors de la saison 4, les derniers instants de cette même saison laisse beaucoup d’espoirs quant à un retour au premier plan de Genny et de ses hommes. Justement, si cette 5ème saison devrait apporter aux fans toutes les réponses, elle marquera également la fin de la série comme l’a confirmé Salvatore Esposito sur les réseaux sociaux. (Si vous n’avez pas vu la saison 4 mais aussi le spin-off consacré à Ciro, on vous conseille de quitter cet article).

Un fin en fanfare ?

Autant dire qu’après cette annonce de l’acteur qui joue le rôle de Gennaro confirmant une information révélée par un journaliste italien peu de temps avant, les fans s’attendent à vivre une ultime saison renversante. Si Enzo Villa (aka Sang Bleu) et Azzurra Avitabile seront de la partie, un certain Ciro Di Marzio effectuera lui faire son grand retour, alors même qu’il était censé être mort au terme de la saison 3. Autant dire que ces derniers épisodes risquent de nous offrir de nombreuses surprises, alors même que le tournage, repoussé en raison de la pandémie, devrait prochainement débuter pour une diffusion au cours de l’année 2021.

“Aujourd’hui est le jour de l’annonce officielle… Nous attaquons la dernière saison, l’ultime partie de l’histoire, le dernier tronçon de route. Ça a toujours été entre toi et moi, Marco D’Amore, entre beauté infinie et mélancolie, et ce jusqu’à la fin”