Après la qualification de Los Angeles la nuit dernière, le Miami Heat s’est qualifié à son tour pour les Finales NBA après avoir vaincu les Boston Celtics.

5ème de la conférence Est au terme de la saison régulière, le Heat de Miami apparaissait comme un simple outsider face aux Milwaukee Bucks, Toronto Raptors et autre Boston Celtics, favoris des médias et des fans pour une qualification en Finales. C’était sans compter sur un talent indéniable, un esprit d’équipe infaillible et le génie tactique d’Erik Spoelstra, fantastique coach qui avait notamment accompagné LeBron James, Dwayne Wade et Chris Bosh a remporter 2 titres. Déjà tombeurs des Bucks du MVP Giannis Antetokoumpo au tour précédent grâce à un système défensif infranchissable, les joueurs de la franchise floridienne se présentaient cette nuit avec l’envie de finir la série, eux qui menaient 3-2 face à des Celtics qui avaient remporté le dernier match et pouvaient donc avoir récupéré le momentum mental.

Un match de patrons

Contrairement aux premières rencontres de cette série dans lesquelles le Heat revenait d’un déficit de plusieurs points, Miami a pris les choses en main dès le début de la rencontre et a su faire prospérer son avantage, bien que les hommes de Brad Stevens aient tout tenté pour reprendre la tête, à l’image du début du 4ème quart-temps quand ils comptaient jusqu’à 6 points d’avance. Mais grâce à un Bam Adebayo piqué au vif après sa mauvaise performance de la dernière rencontre et auteur de 32 points et 14 rebonds, ainsi qu’un Jimmy Butler toujours aussi impressionnant (22 points, 2 rebonds, 8 passes), le Heat est parvenu à se défaire de leurs rivaux et ainsi s’imposer 125 à 113 pour remporter la Conférence Est, une performance que peu d’observateurs pouvaient pronostiquer avant les Playoffs. L’occasion pour le Heat d’affronter les grands favoris, les Los Angeles Lakers de LeBron James et d’Anthony Davis, ce qui ne fera probablement pas peur aux joueurs du Heat qui n’auront rien à perdre. L’affrontement promet donc de nous réserver de très gros matchs…