Le célèbre  Salt Bae a vu l’un de ses restaurants fermer aux Etats-Unis pour ne pas avoir respecté les normes sanitaires liées à la Covid-19…

Véritable star sur Instagram avec plus de 30 millions d’abonnés, Nusret Gökçe, plus connu sous le blase de Salt Bae est l’une des personnalités les plus suivies du monde de la gastronomie. Drake, Leonardo Di Caprio, Franck Ribéry… Les plus grandes personnalités se bousculent pour avoir la chance de manger à la table du cuisinier, restaurateur et boucher truc… ou encore pour se faire assaisonner leur viande à sa façon. Cet authentique entrepreneur, bouché depuis l’âge de 14 ans, a fait de sa chaîne de restaurants, Nusr-Et, un grand empire. S’il ouvre le 1er à Istanbul dès 2010, un 2nd suivra 4 ans plus tard, du côté de Dubaï. Depuis, Salt Bae a ouvert des succursales partout dans le monde. Qatar, Arabie Saoudite, Grèce ou encore Etats-Unis. C’est d’ailleurs outre-Atlantique, et plus précisément à Boston, que le boucher turc a été contrait de fermer boutique samedi 26 septembre. En outre, son permis de vente de boissons alcoolisées est également suspendu indéfiniment.

À LIRE AUSSI: Franck Ribéry termine Audrey Pulvar, la ”pseudo journaliste”

Des clients sans masque

Tout part d’une vidéo. Nusret Gökçe a en effet posté un court extrait le 19 septembre sur sa page Instagram montrant une foule de personnes sur le trottoir, désireuses de rentrer dans le restaurant, à Boston. Si certaines portent des masques, ce n’est néanmoins pas le cas de tous. Des rassemblements similaires ont également eu lieu devant l’établissement durant tout le week-end qui a suivi. Récemment, une vidéo TikTok a elle aussi fait le buzz. On y voit une jeune femme twerker, alors que Salt Bae la filme, téléphone en main. La vidéo s’interrompt lorsqu’un homme, probablement son compagnon, fait soudain irruption dans le restaurant, mécontent du comportement de sa copine. Mais ce qui a alerté les services sanitaires n’est pas la danse en tant que telle, mais bien le non port du masque au sein de l’établissement de la part de Nusret Gökçe ainsi que de certains clients. De plus, le service d’inspection de Boston a également noté que de nombreuses sorties de secours étaient bloqués.

Une comparution virtuelle

Le boucher de 37 ans comparaîtra devant la justice au cours d’une audience virtuelle ce mardi 29 septembre. Il devra faire face à 8 chefs d’accusation. Ce n’est pas la 1ère fois que Salt Bae se retrouve confronté à la justice. En 2018, il avait été épinglé lors du salage des repas, ainsi que durant le tranchage de la viande des convives à main nue. Il a ensuite été poursuivi en justice par un ancien serveur qui l’accusait de ne redonner aucun des pourboires à ses employés. Le restaurant devra-t-il définitivement mettre la clé sous la porte ? Affaire à suivre…