2 policiers de Cergy-Pontoise, on été sérieusement agressés par 3 individus qui les ont roués de coups et blessés par balles, ce mercredi 7 octobre au soir dans la commune d’Herblay-sur-Seine dans le Val d’Oise…

Si peu d’éléments ont été donnés à cette heure sur les circonstances et les raisons exactes de ce tragique évènement d’une rare violence, 2 policiers, dont un dans un état grave, sont actuellement hospitalisés après avoir été roués de coups et s’être faits tirés dessus par 3 agresseurs. Les faits se sont déroulés à Herblay-sur-Seine, une commune du Val d’Oise (95), ce mercredi 7 octobre vers 22h15. 3 individus auraient sorti les 2 policiers de leur véhicule avant qu’une sérieuse bagarre éclate. Le ministre de l’intérieur, Gérald Darmanin, qui s’est rendu sur place de jeudi matin a qualifié ces évènements d’une “grande sauvagerie”, après avoir déclaré que les policiers s’étaient faits “littéralement massacrés”.

Un policier dans un état grave

Visiblement les policiers qui circulaient en civil aurait décliné leur identité durant l’altercation, mais pas de quoi arrêter les 3 individus qui s’en sont sérieusement pris aux 2 agents des forces de l’ordre avant de prendre la fuite, emmenant avec eux leurs armes, les téléphones et la radio des agents. La scène s’est déroulée dans une zone industrielle de Herblay-sur-Seine, quand les policiers de Cergy-Pontoise ont été pris à partie alors qu’ils menaient une surveillance d’un entrepôt dans une enquête sur une affaire de tentative d’enlèvement. Dans la rixe, les agresseurs se sont donc saisis des armes des policiers, et ont ouvert le feu sur eux alors qu’ils étaient désarmés. Ce qui montre leur volonté de tuer, a expliqué Gerald Darmanin. Les malfaiteurs auraient tiré à 7 reprises, touchant 6 fois leurs cibles. L’un des policiers, âgé de 30 ans, a été touché par 4 balles au niveau du bassin et de la partie inférieur de son corps, il serait dans un état grave, entre la vie et la mort. L’autre policier, âgé de 45 ans, a lui reçu 2 balles. Devenus de véritable fugitifs, les agresseurs sont actuellement activement recherchés tandis que le procureur de la république a ouvert une enquête pour “tentative d’homicide volontaire sur personne dépositaire de l’autorité public par bande organisée, confiée à la brigade criminelle de Versailles.

herblay_police

Alors que les pompiers de Lyon manifestaient ce mercredi également pour exprimer leur ras-le-bol face aux violences qu’ils subissent en intervention, se pose à nouveau la question de la sécurité des agents des force de l’ordre, quand d’autres opposeront la sécurité des citoyens face aux violences policières