Le service de sécurité de l’émission Touche Pas à Mon Poste a dû intervenir de façon musclée lors de l’intervention en direct de manifestants…

Ce mardi 6 octobre, l’émission de Cyril Hanouna a connu un moment de tension quand, vers 20h40, après une coupure de pubs, des cris se sont faits entendre sur le plateau : des hommes en colères ont débarqué pour prendre à partie le présentateur de C8. Après quelques instants d’agitation et d’hésitation, l’un des intervenants a été invité par Hanouna à prendre la parole alors que calme était revenu, après l’intervention musclée du service de sécurité. “Qu’est-ce qu’il se passe ? Attendez s’il vous plaît. Il y a un petit incident”, déclarait Hanouna surpris avant de demander à sa sécurité de se calmer : “Laissez, laissez, laissez ! Qu’est-ce qu’il se passe ? Donnez-lui un micro, s’il vous plaît”.

Des Maîtres d’hôtel en colère interrompent #TPMP en direct et @Cyrilhanouna leur donne la parole ! pic.twitter.com/a9EDZyBWZZ

— TPMP (@TPMP) October 6, 2020

À LIRE AUSSI: Quand Kaaris et Cyril Hanouna se chambrent sur le plateau de TPMP [Vidéo]

Invité dans Balance Ton Poste

“On n’est pas là juste pour faire du scandale ou du spectacle”, a commencé par expliquer celui qui s’est présenté comme un représentant de la profession des Maîtres d’hôtel, dont la situation se complique avec les mesures prises par le gouvernement dans le cadre de la crise sanitaire due à la pandémie de Covid-19. “Nous représentons les précaires, les extras. Aujourd’hui, la plupart sont au RSA, le mois prochain on sera le double au RSA…” Une prise de parole en force qui n’a pas empêché l’animateur de laisser s’exprimer celui qui se nomme Michel; qui a même été invité à expliquer plus en longueur sa situation, et celle de son corps de métier, dans l’émission Balance Ton Poste ce jeudi 8 octobre sur C8.  “Les intermittents du spectacle ont été reconduits dans leurs droits, jusqu’à août 2021. Nous, je sais pas pourquoi, on nous a sortis du système […] On nous a totalement lâchés. Nous n’avons plus rien depuis mars…”, a pu s’étendre un peu plus Michel, avant que le professionnel de la télé ne s’explique, à son tour, sur l’intervention de son service de sécu : “C’est leur métier. S’ils ne l’avaient pas fait, ce serait retomber sur eux !”