INTRO
L’école était accrochée à un flanc de colline surplombant une ville vieille de 3 millénaires. Lorsque la nuit tombait, étalant son voile noir sur la cité, sa robe scintillait de milliers de lumières oranges. Ouvrez les yeux, vous êtes à Marseille…
On a zoné, sous le soleil
Bang, bang, bang
Tu nous connais, on est d’Marseille
Bang, bang, bang

COUPLET 1 : Akhenaton
J’suis d’l’époque où cette ville a connu tant d’peine
Où sa j’nesse s’envoyait du rêve dans les veines
Lorsquе les vrais avec leurs poings amеnaient leurs chrysanthèmes
Et qu’les grands baladaient les fers dans les vestes (bang, bang, bang)
Phocée ancrée dans mon ADN, claquettes et KTM
On r’fait le monde, assis sur le capot de la BM’
Coincés entre mépris, les poches gonflées de thunes
Et les putes insipides, les poufs qui s’font gonfler le cul
J’suis un enfant des grues, des conteneurs, mais considère
Que ce petit lopin de terre me confédère
On suit la voie du mic’ de la Soli à Benza
IAM, MRS, “Independanza” !

COUPLET 2 : JuL
J’marche en bande organisée, pas là pour sympathiser
Ils ont pas cru en moi, t’inquiète, au final, ils ont réalisé
Bois pas si tu sais pas tiser, tire pas si tu sais pas viser
J’traînais au quartier jusqu’à tard, j’me rappelle que mama crisait
Samedi soir électrisé, paraît qu’ça s’fight au Vieux-Port
Sortie de boîte arrosée, pour une chatte ça veut s’arroser
On passe en décapotable comme de bad boys mais vu nos têtes, Tchikita, elle veut pas causer
Elle sait qu’ça peut pas s’poser
C’est la guerre comme Savastano et Salvatore Conte
Les p’tits, ils savent pas lire mais t’inquiète, ils savent conduire et compter
Règlement d’compte, tous cagoulés comme sur l’île de Beauté
Fais gaffe, tu peux t’faire donner par un mec dans l’bar d’à côté

COUPLET 3 : L’Algérino (Akhenaton)
On dit plus “Versace”, on dit “chemise à L’Algé’”
Lunettes Cartier, les p’tits ont repris le rrain-té
Bois un coup à ma santé, ces pédés font qu’me hasser
J’change de fuseau horaire, j’fais l’tour du monde, j’suis jet-laggué
Marseille la nuit, ça roule en bolide, brelique, ça veut du liquide
Wehed, hypocrite, tu portais l’masque avant le Covid
Ça va trop vite, même ton ami te trahit, te rafale et présente les condoléances à ta famille (bang, bang, bang)
Les p’tits en roue arrière sur la Canebière, sort le cross volé
J’ai vue sur la mer, j’ai trop vu la mer, arrête de t’affoler, on f’ra pas affaires
Tu prêtes 20 000 eu’, pour pas t’rembourser, il est capable de t’faire
On bosse avec des couche-tard
(Eh ouais, L’Algé’ d’la case on couche tard, on bouffe tard)
La kichta ou la pushka

COUPLET 4 : Alonzo
Hey, tous les jours, j’attends mon heure, les jnouns nourrissent ma peur
En cours, j’étais rêveur, mais mes couilles, c’était mon moteur
L’adresse, c’est Quartiers Nord, les traîtres, c’est la BAC Nord
La brèche, c’est l’disque d’or et le reste, c’est du désordre, eh ouais
Amore mio, Marseille, c’est devenu Rio, ah
J’ai les mains dans la kha, depuis ma Clio, mon pote
J’en deviens malade vegan, j’fume que la salade,
Les boîtes font du recalage zebi, pour bir le kalash, JuL
C’est normal, IAM, c’est normal, et Luc’
C’est normal, Psy4, c’est normal SCH
C’est normal, L’Algé’, c’est normal, Fahar
C’est normal, Alonz’, ouais, c’est normal, zin (bang, bang, bang)

REFRAIN
J’suis Marseille, drapeau hissé comme dans Heat
Ça va tirer, on se propage, y’a pas de remède
C’est le 13’Organisé, le produit légalisé, eh ouais, de ma ville, j’suis tombé love d’elle
On a zoné, sous le soleil (bang, bang, bang)
Tu nous connais, made in Marseille (bang, bang, bang)

COUPLET 5 : Shurik’n
Mars d’où les coups partent, ville jugée coupable
Ce rap, c’est la soupape (ouais), Notre-Dame nous garde
On parle pas de quotas, diversité incroyable
Surtout pas de faux pas, 10 000 Mc’s à table
Relis bien l’contrat, on rentre pas à l’étable (non, non)
Vérifie l’compas, on voit qu’nos gueules sur la carte
Et si on donne c’qu’on a, afin qu’nos gens nous acclament
C’est parce que Mars est une arme, mets-nous cette putain de balle
C’est elle qui régit nos âmes, toile de fond de nos vies
Vas-y, traite-nous de sauvages, une mère connait ses petits (ouais)
Plus il en viendra, plus il y en aura sur le parvis
Tu sais ce qu’on dit, place on brandit, c’est reparti

COUPLET 6 : Fahar
Yo, 1.3, on remet ça, j’suis Marseille, les vrais le savent
Chiki paw ! 13.0.13, le crime est sale
Le message pour les braves, le métal pour les trav’
Une rafale pour les poucaves et les putas
Ancienne école, nouvelle école, tu croyais quoi ?
Ça bouge pas, on veut tout prendre, quitte à t’faire danser la zumba (bang, bang, bang)
Dans nos halls, on vise le haut, pas l’choix, c’est normal
Faut qu’ça rentre comme si c’était le dernier repas
C’est les quartiers Nord, quartiers Sud, serrés, ouais, ouais
J’ai pas rasé les murs, j’les ai rayés, hein
Elles veulent plus d’amour, elles veulent ta CB, ouais
Ouais, nos rues restent un cauchemar, même éveillé

PONT : Sch & Le Rat Luciano
Tu sais comment on fait
(Tu sais comment on est)
Tu sais comment on sait

COUPLET 7 : Sch
Trempés dans l’aluminium
Quand ça s’envenime, et les toxicos sous Rohypnol
On veut soulever la coupe, l’opinel entre 2 côtes
Sang sur les sweat-shirts, des talons, des prothèses, de la caisse il sort que des tchoks
J’serai jamais vraiment Michonne
Riche du cœur et riche, tu ferais tout mais les balles y’a personne qui les digère
J’vais pas mourir de vieillesse, flash devant l’alim’
C’est tout pour le frigo et c’est tout pour la frime

COUPLET 8 : Le Rat Luciano & Sch
J’arrive comme un mauvais branchant puta madre malpolie
Tellement de floconneuses qu’on s’croirait en Laponie
Franc du collier à la Tony, s’auto-gère comme à Napoli
P’tit air de guigui, polopopop à l’agonie
J’suis Marseille, criminogène, la grande cité des rêves
J’suis l’amour entre les kheys, (j’suis la guerre entre les rez’)
Personne d’auréolé, 1.3 te mettra la trique
Mets quelque chose d’olé olé, 1.3 de mettra hat trick
Quartiers S, Quartiers N tournent pas dans l’même sens que le globe
Que de l’avant droit, toujours dans l’même sens que le Glock
Qui trahit le pacte, finira comme le ‘Pac
La vie sépare la mort et l’rap rassemble les foules comme le Pape (bang, bang, bang)

REFRAIN
J’suis Marseille, drapeau hissé comme dans Heat
Ça va tirer, on se propage, y’a pas de remède
C’est le 13’Organisé, le produit légalisé, eh ouais, de ma ville, j’suis tombé love d’elle
On a zoné, sous le soleil (bang, bang, bang)
Tu nous connais, made in Marseille (bang, bang, bang)

 

JuL, Akhenaton, Shurik’n, L’Algérino, Sch, Alonzo… – Je suis Marseille :